“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

De Monaco au Touquet : un millier de km en vélo

Mis à jour le 30/04/2018 à 05:06 Publié le 30/04/2018 à 05:06
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

De Monaco au Touquet : un millier de km en vélo

C'est le défi de Frédéric Grard et de son fils, partis hier de la Principauté. Un défi engagé pour l'autisme et soutenu par l'association Monaco Disease Power

Il va pédaler de Monaco jusqu'au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Un millier de kilomètres en treize étapes attendent Frédéric Grard, adepte des défis extrêmes, qui est en tandem avec son fils de 11 ans, qui porte le même prénom que lui et qui souffre d'autisme. Une cause pour laquelle il s'est engagé dans cette nouvelle aventure sportive. Pour soutenir l'établissement scolaire de son fils. Mais aussi « faire honneur à la Principauté » souligne-t-il, en référence à un coup de pouce princier.

Le soutien du souverain

En effet, en novembre dernier, le prince Albert II a fait don d'une montre de luxe à l'École parentale pour enfants autistes du Montreuillois (EPEAM), afin qu'elle soit vendue aux enchères pour lever des fonds. La vente a rapporté 5 500 euros. Un don qui faisait suite à une promesse faite par le souverain lors de sa visite sur la cote d'Opale en septembre 2015, où il avait rencontré Cathy Van Den Eede, qui préside l'école. L'établissement singulier en France, créé en 2013, fédère des parents d'enfants autistes voulant offrir une éducation adaptée à leur enfant. Il fonctionne pratiquement exclusivement avec des dons qui permettent de rémunérer les psychologues qui interviennent auprès des enfants.

Parmi les élèves donc, le fils de Frédéric Grard. « Nous nous préparons depuis un an pour ce défi » raconte le papa, pour qui la course à pied est plus une discipline de prédilection, mais qui a choisi le vélo pour cette aventure de sillonner la France du Sud au Nord avec sa famille pour équipage pendant cette période de vacances scolaires.

Hier pour le coup d'envoi en Principauté, les cyclistes ont reçu le soutien de l'association Monaco Disease Power, qui elle aussi a fait de l'autisme son engagement. Et du club Harley qui leur ouvert la voie pour un tour dans les rues de la Principauté. Histoire de lancer une course qui devrait prendre fin le 12 mai, au Touquet.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.