“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

De la gare à Garavan, des maraudes le dimanche soir

Mis à jour le 04/01/2019 à 05:05 Publié le 04/01/2019 à 05:05
L'association Vivre sans Faim, créée en novembre, a déjà organisé plusieurs maraudes.	(DR)

De la gare à Garavan, des maraudes le dimanche soir

Une nouvelle association, créée en novembre, va à la rencontre des sans-abri ce soir-là. Et distribue de la nourriture, des vêtements, des produits de première nécessité, entre autres

Le Palais de l'Europe, la gare, les abords de celle-ci, Garavan. C'est le parcours d'une nouvelle maraude, qui se déroule chaque dimanche soir, dès 19 heures. Depuis quatre ou cinq semaines, les bénévoles de l'association Vivre sans Faim parcourent les rues de Menton. Ils donnent des produits alimentaires ou de première nécessité, des vêtements, des couvertures, à celles et ceux qui vivent dans la rue. Et la structure a elle-même été créée récemment, dans le courant du mois de novembre.

À l'origine de cette nouvelle association, il y a Nathalie Mancuso, la présidente. Elle était déjà membre de Notre Cause, une autre organisation caritative qui mettait sur pied des maraudes. Seulement voilà : le président a quitté la région, elle souhaitait continuer, mais, pour des questions de procédure administrative, il était plus facile de créer une nouvelle structure. Voilà donc Vivre sans Faim. Le principe, lui reste, le même : des commerçants de Menton donnent des produits, notamment alimentaires, les membres de l'association récupèrent des vêtements, et ils achètent, aussi, ou cuisinent eux-mêmes.

Un véritable élan caritatif

« Parfois, un membre dit : " Je fais de la soupe ", complète Nathalie Mancuso. Et on a toujours du café, du thé ». Et puis le dimanche soir, les volontaires vont distribuer tout cela aux bénéficiaires. Ils sont une quinzaine, en moyenne. Beaucoup étaient déjà là, lors des précédentes maraudes de l'association Notre Cause. « Les gens nous connaissent, ils nous attendent », poursuit la présidente.

Au départ, les bénévoles sont quatre, mais d'autres volontaires se greffent aux maraudes. Ces tournées humanitaires devraient continuer jusqu'au 31 mars. Et il n'y a pas qu'elles. Car les membres de l'association Vivre sans Faim ne sont pas les seuls à sortir dans la nuit et à aller à la rencontre des sans-abri. « Il y a une maraude quasiment tous les soirs » à Menton, conclut Nathalie Mancuso. C'est d'ailleurs pour cela que le dimanche a été choisi : « Il n'y avait personne » qui organisait ces actions humanitaires ce soir-là.


La suite du direct