“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

De 189 000 à 305 000 € pour faire campagne

Mis à jour le 19/02/2018 à 05:08 Publié le 19/02/2018 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

De 189 000 à 305 000 € pour faire campagne

Primo!, Horizon Monaco et Union monégasque doivent justifier leurs dépenses à la Commission de vérification des comptes de campagne, avant le 16 avril. À vos factures !

Les originaux des factures, devis, attestations, bulletins de salaires… ne devront pas être présentés en vrac, ni par ordre chronologique, mais classés par type de dépenses, dans l'ordre des rubriques du compte de campagne. (...) Les factures devront comporter un descriptif détaillé des différentes prestations et le numéro de la rubrique comptable dans laquelle elle a été imputée, le moyen et la date de paiement. »

À l'heure des comptes, ça ne rigole pas ! Il faut être conforme aux dispositions de l'article 17 de la Loi n° 1.389 du 2 juillet 2012, modifiée, qui fixe le plafond des dépenses électorales à 320 000 € par liste de candidats.

Campagnes moins chères qu'en 2013

Les trois listes en lice pour les dernières élections nationales devraient être largement en deçà de ce montant maximum, à en croire les estimations fournies par les équipes de campagne : Primo ! annonce 305 000 € de dépenses, Horizon Monaco 270 000 € et Union monégasque 189 424,28 €. Un dernier chiffre précis au centime près, qui s'inscrit dans la logique de Jean-Louis Grinda, tête de liste élue, qui, tout au long de la campagne, a plaidé en faveur de la « transparence » et de « l'information ».

Les deux autres listes ne rechignent toutefois pas à donner « une estimation » même si certaines factures peuvent encore arriver.

Des centaines de milliers d'euros dépensés mais aussi des centaines de milliers d'euros donnés par l'État. En effet, et c'est une première, si leurs comptes sont validés, les trois listes se verront rembourser 80 % des frais hors dons.

En 2013, ce n'était pas 80 % mais un forfait de 80 000 €, et le plafond était de 400 000 €. La liste Union monégasque avait dépassé ce plafond de 1 708,50 €. Toutefois, selon l'avis de la commission de vérification, cela relevait « davantage d'un défaut d'organisation que d'une volonté délibérée de dépassement », précisait alors le gouvernement. Les comptes avaient donc été validés, comme ceux d'Horizon Monaco qui avait dépensé 386 410 €.

Les trois campagnes auront donc été bien moins coûteuses cette fois-ci avec, et toujours à titre estimatif, une diminution d'un tiers des frais pour Horizon Monaco et de plus de la moitié pour Union monégasque. Quant à Primo !, pas de comparaison possible, le parti étant tout nouveau. Mais les 305 000 € annoncés restent moindres en comparaison du groupe qui avait remporté les élections en 2013.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.