“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

DASS : sanitaire et social se divisent pour plus d'efficacité

Mis à jour le 15/01/2016 à 05:04 Publié le 15/01/2016 à 05:04

DASS : sanitaire et social se divisent pour plus d'efficacité

Sous l'impulsion de Stéphane Valéri, le gouvernement vient de créer deux nouveaux services désormais autonomes. Une réforme logique qui devrait améliorer le service aux administrés

La Direction des Affaires sanitaires et sociales n'existe plus. Cet énorme service qui gérait, il y a encore une semaine, plus de 200 personnes s'est divisé en deux entités propres revêtant une identité commune. D'un côté, la Direction des Affaires sanitaires (DASA) qui englobe des métiers de chercheurs, juristes, médecins. Et de l'autre, la Direction des Affaires sociales (DASO), composée de travailleurs sociaux qui gère plus l'humain.

Une décision cohérente, proposé par le Conseiller de gouvernement aux Affaires sociales et à la Santé, Stéphane Valeri et décidée par le Souverain.

« Se rapprocher du terrain »

« Lorsque le Prince Souverain m'a nommé dans mes fonctions actuelles en 2010 (Conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, NDLR), j'ai rapidement réalisé qu'au sein de la DASS il y avait véritablement deux métiers, mais qui étaient gérés par une seule et même direction, se rappelle Stéphane Valeri. Il était nécessaire de mettre en place une direction autonome à la tête de chacune des deux entités, afin qu'elles soient entièrement dédiées à leur service. Il fallait aussi se rapprocher du terrain, avec des structures plus petites, à taille humaine, pour être plus efficaces et plus réactifs. L'objectif final de cette évolution étant d'améliorer encore la qualité du service rendu aux administrés »

Une réorganisation importante qui a été accompagnée auprès des salariés et des différents intervenants avec la mise en place de deux séminaires distincts, la semaine dernière. « Il était important de devancer les interrogations et de répondre aux questions. Et la demande de changement était forte. J'ai ressenti un véritable enthousiasme », confie Stéphane Valeri, pour qui cette réforme était une évidence mais qui n'empêchera pas les deux entités de collaborer en synergie lorsque des dossiers le nécessiteront.

De nouveaux locaux

en 2 017

D'autant que cette réorganisation s'accompagne aussi de déménagements futurs. À l'horizon 2017, l'ensemble des travailleurs sociaux devraient se retrouver dans un seul et même espace, au-dessus du centre commercial de Fontvieille.

C'est l'ancien chef du service social DASS, Véronique Segui-Charlot, qui a pris les rênes de la DASO. Elle sera secondée par Nathalie Vaccarezza, ancienne chef du service d'actions sociales de la mairie. « On a souhaité recentrer les missions qui n'avaient pas évolué depuis 2004 et les regrouper en trois divisions bien identifiées et plus autonomes. C'est un moment historique pour les travailleurs sociaux, qui se voient pour la première fois attribuer une direction qui leur est entièrement dédiée », se félicite Véronique Segui-Charlot.

Pour la DASA, c'est Alexandre Bordero, médecin vétérinaire, anciennement en charge de la division de Sécurité sanitaire et alimentaire, qui a été choisi pour devenir le directeur.

L'ancienne directrice de la DASS, Anne Nègre, devient de son côté, inspecteur de l'administration et sera chargée de mission auprès du ministre d'État, notamment dans le domaine de la santé publique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct