“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Dans les QG, le calme avant la tempête

Mis à jour le 12/02/2018 à 05:11 Publié le 12/02/2018 à 05:11
À la fermeture du bureau de vote, les candidats HM et UM se sont réfugiés dans leur QG respectif pour un moment de détente avant le dépouillement.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dans les QG, le calme avant la tempête

À la fermeture du bureau de vote, les colistiers se sont retrouvés entre eux. Ambiance studieuse ou conviviale, l'heure est à la décompression et au débriefing avant le dépouillement

Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, zéro. Une salve d'applaudissements digne d'une Saint-Sylvestre à minuit. Et les candidats marquent ainsi bruyamment la fermeture du bureau de vote.

Dans la haie d'honneur formée depuis 8 heures du matin, on s'embrasse entre candidats. Du même bord ou pas.

Le premier marathon de la journée s'achève. Chacun regagne ses pénates pour un moment d'accalmie avant le dépouillement.

Chez Horizon Monaco, à la fermeture du bureau, le repos du guerrier démarre par une bière « de Monaco » et un sandwich avalé sur les tablées de la boulangerie Mullot. « Je suis très fière de notre belle campagne et de toute cette énergie », souffle Béatrice Fresko-Rolfo.

Chez les candidats, moment de répit rime aussi avec nostalgie pour cette dernière soirée de campagne.

Les sympathisants de Priorité Monaco ne sont pas loin, au MacDonald's voisin, où l'on hésite entre burger et barbagiuan. Le restaurant a fait le plein de sympathisants dès 20 heures.

Combien le score ?

La question sur toutes les lèvres : « Combien le score ? » Les enveloppes bleues sont à peine éparpillées sur la table en prévision du dépouillement, que la tendance est déjà recherchée. « Avantage Primo », murmure-t-on. « Et combien pour les autres ? »

Des chiffres circulent. Dans un pays où la rumeur est sport national, on peut entendre tout et n'importe quoi.

Stéphane Valeri demeure à l'écart. Il a choisi avec son staff de demeurer dans son QG de l'Aigue-Marine, où Priorité Monaco a ses bureaux depuis le début de la campagne, pour une séquence voulue studieuse.

Au même moment, sur le port de Fontvieille, l'ambiance est à la planche de charcuterie à partager et aux verres de vin. Rouge et blanc, c'est le nom de l'établissement, que vient d'ouvrir Jordan Elena. Le fils d'Eric Elena accueille les colistiers de son père pour essuyer les plâtres. L'ambiance est aussi conviviale que le meeting d'Union monégasque, où l'on a chanté et dansé. Une première qui a fait parler !

Au comptoir, plusieurs candidats débriefent la journée. « Tout s'est bien passé, il y a eu de la courtoisie entre les candidats », se réjouit Bernard Pasquier.

La deuxième mi-temps se joue à l'espace Léo-Ferré. Les candidats battent le pavé… ou plutôt le parquet de la salle, faisant les cent pas entre les tables de dépouillement. La nuit électorale a démarré…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.