“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dans les coulisses du Jumping de Monte-Carlo

Mis à jour le 28/06/2018 à 09:36 Publié le 28/06/2018 à 10:06
Les 195 chevaux sont arrivés hier matin en Principauté.

Les 195 chevaux sont arrivés hier matin en Principauté. Photo JSGA

Dans les coulisses du Jumping de Monte-Carlo

Le Longines Global Champions Tour s'ouvre aujourd'hui pour trois jours de compétitions sur le port Hercule. Ce qui nécessite une logistique impressionnante

Le coup d'envoi du 13e Jumping international de Monte-Carlo peut être donné. À partir de 11 h aujourd'hui, les premières montures fouleront la piste d'honneur, installée sur le quai Albert-Ier.

Pour pouvoir accueillir une telle compétition en terre monégasque, il faut compter une grosse semaine de montage. Entre la piste, les tribunes, les box et la partie technique (son et images), les équipes ont fort à faire.

"Le Jumping doit s'implanter sans déranger la Principauté", explique Pauline Lavergne, attachée de presse de l'événement.

L'installation s'est terminée mardi matin. Timing parfait pour l'accueil des chevaux hier en fin de matinée.

Un programme minuté

Les premiers sont arrivés vers 10 h dans leurs écuries éphémères. Avant de prendre leurs quartiers, les équidés devaient passer une visite vétérinaire à l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, plus à même de gérer le contrôle.

Patrick Borg, stable manager (chef des écuries), est chargé d'organiser l'arrivée des chevaux dans les box. "Tout est minuté. On sait à quelle heure un camion part de Cagnes grâce à trois check points sur le parcours." Il faut compter une heure et demie pour faire le trajet.

Une fois sur place, les montures sont déchargées et emmenées dans leurs abris. Et si les amoureux s'inquiètent des conditions d'hébergement des chevaux, qu'ils se rassurent. Chaque box est équipé de ventilateurs et des douches sont à disposition. "Tout a été construit de manière à ce qu'il y ait une petite brise qui passe sous le toit", précise Pauline Lavergne.

Premiers pas sur la piste

Les derniers chevaux sont arrivés à Monaco en début d'après-midi. Hier, deux séances d'entraînement avaient lieu. La première, à partir de 14 h, où les cavaliers ont pu se familiariser avec l'arène du Longines Global Champions Tour. L'occasion de dégourdir les pattes des animaux après un long voyage.

Puis en fin de journée, les concurrents ont pu se tester sur quelques sauts. Un petit avant-goût des concours à venir.

Au total, 1 100 tonnes de sable ont été étalées sur la piste que fouleront les chevaux jusqu'à samedi soir.

Le Jumping international de Monte-Carlo accueille cette année une centaine de cavaliers pour presque le double de chevaux. Parmi les concurrents, on trouve bon nombre d'écuyers du Top 30 mondial. Un rendez-vous important pour la préparation des Jeux équestre mondiaux, organisés en septembre prochain aux États-Unis.


La suite du direct