“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dans la "Smart City" qui émerge à Monaco, "chaque utilisateur peut-être un maillon faible"

Mis à jour le 11/10/2019 à 13:51 Publié le 10/10/2019 à 08:18
Illustration

Illustration Photo Frantz Bouton

Dans la "Smart City" qui émerge à Monaco, "chaque utilisateur peut-être un maillon faible"

En ouverture des 19e Assises de la Sécurité, à Monaco, le directeur général de l’Agence nationale française de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), Guillaume Poupard, a confié être "presque jaloux" du dynamisme de l'Etat monégasque dans la transition numérique

Que l’on soit réfractaire ou non à l’émergence d’une société dématérialisée, il y a urgence à basculer dans l’ère du numérique avant de mettre genou à terre face à des Etats ou groupes mal intentionnés. Un virage entrepris à Monaco.

"Je suis presque jaloux du dynamisme de nos amis monégasques en termes de transformation numérique de l’État. On fait plein de choses aussi en France mais c’est parfois un peu plus compliqué [rires]", a plaisanté Guillaume Poupard après l’exposé de Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur, qui s’accordait, par anticipation, avec l’intervention du patron de l’ANSSI.

LIRE AUSSI "CHANGEZ VOS MOTS DE PASSE, FAITES DES MISES À JOUR, FAITES DES SAUVEGARDES." A MONACO, UN EXPERT DE LA CYBERSÉCURITÉ RAPPELLE L'IMPORTANCE CRUCIALE D'AVOIR UNE BONNE "HYGIÈNE INFORMATIQUE"

Rappelant les "budgets conséquents" alloués à "l’ouverture de chantiers structurants et transversaux pour l’administration monégasque, mais aussi pour la Principauté elle-même", Patrice Cellario a parlé d’une "ambitieuse politique" qui nécessite de "travailler à la sécurité des réseaux".

À Monaco, chacun peut être un "maillon faible"

La sécurité des données sera ainsi le juge de paix à l’égard de la population, dès 2020. L’e-santé nécessitant par exemple des garanties inflexibles de confidentialité.

"Il fallait également déployer la sécurité au plus près des utilisateurs pour nourrir leur confiance et leur faire prendre conscience qu’ils peuvent constituer un maillon faible de la chaîne cyber", a poursuivi le conseiller de gouvernement avant de conclure.

"Aujourd’hui, la Principauté est en passe de finaliser l’ensemble du cadre juridique, législatif, réglementaire, technique, de cette transition numérique sécurisée selon des standards communément admis à l’international (...). La Principauté veut montrer l’exemplarité d’un État qui change et s’adapte à ce monde en mutation. Le monde de 2030 sera radicalement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui."

"Je vous invite à rencontrer les entreprises de la Principauté qui recherchent bien évidemment des partenaires, Monaco est tellement petit qu’on a besoin de coopérations. C’est quelque chose de vital pour la Principauté", a dit Patrice Cellario.
"Je vous invite à rencontrer les entreprises de la Principauté qui recherchent bien évidemment des partenaires, Monaco est tellement petit qu’on a besoin de coopérations. C’est quelque chose de vital pour la Principauté", a dit Patrice Cellario. Photo Dir. Com.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.