“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

D'autres manif' dans le département

Mis à jour le 04/12/2018 à 05:26 Publié le 04/12/2018 à 05:26
Affrontements entre jeunes et forces de l'ordre à Antibes.

Affrontements entre jeunes et forces de l'ordre à Antibes. Eric Ottino

D'autres manif' dans le département

A Cagnes-sur-Mer, une centaine d'élèves des lycées Auguste-Renoir et Auguste-Escoffier a accédé à l'autoroute A8 par la barrière de péage de Cagnes-sur-Mer.

A Cagnes-sur-Mer, une centaine d'élèves des lycées Auguste-Renoir et Auguste-Escoffier a accédé à l'autoroute A8 par la barrière de péage de Cagnes-sur-Mer. La circulation a été interrompue dans les deux sens entre Antibes et Saint-Laurent-du-Var.

Les gendarmes sont intervenus pour évacuer les manifestants.

A Antibes, près de 300 lycéens ont été recensés au plus fort des manifestations. Ils ont déambulé dans la ville et caillassé les forces de l'ordre en fin de matinée. Un policier a été légèrement blessé par un jet de projectile.

Neuf personnes ont été interpellées, dont le lanceur présumé. Trois d'entre elles seront déférées ce mardi au tribunal de Grasse.

A Cannes, entre 800 et 1000 manifestants ont déambulé dans la ville. Un lycéen de 16 ans a été interpellé devant le lycée Carnot, dans lequel il n'est pas scolarisé, pour un feu de poubelle. Un scooter a également été dégradé.

A Grasse, environ 400 lycéens se sont mobilisés ce lundi dans la cité des Parfums. Seule dégradation à noter: un feu de container devant le lycée Alexis-de-Tocqueville.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct