“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Crise migratoire : des textes d'espoir pour écrire une nouvelle page…

Mis à jour le 21/06/2018 à 05:22 Publié le 21/06/2018 à 05:21
Hier à la frontière Saint-Ludovic, une trentaine de membres d'associations ont lu des textes rédigés par des migrants bloqués à Vintimille. Une action menée dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés.

Hier à la frontière Saint-Ludovic, une trentaine de membres d'associations ont lu des textes rédigés par des migrants bloqués à Vintimille. Une action menée dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Crise migratoire : des textes d'espoir pour écrire une nouvelle page…

Des feuilles de papier.

Des feuilles de papier. Objets inanimés pourtant remplis de rêve et d'espoir. Puis une lecture en cercle. Comme une incantation pour obtenir un monde meilleur… Hier soir à la frontière Saint-Ludovic - côté Italie - les associations Amnesty International Réfugiés 06, Association pour la démocratie à Nice (ADN) et Amnesty International Ligurie ont lu des messages écrits par des migrants bloqués à Vintimille.

Organisé à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, cet acte symbolique réunissait Italiens et Français. Alors même que l'Europe se fissure sur la question des flux migratoires. « Nous sommes dans un moment de tension politique. Ce rassemblement est un geste pour relancer l'écoute. Ces messages de migrants ont été adressés à la population italienne, française et européenne », précise Lucia Palmero, l'une des participantes.

« Donner la parole aux migrants »

Un à un, les membres d'associations ont lu les témoignages à haute voix sur la pelouse. En italien puis en français (lire encadré). Imperturbables. Au milieu des klaxons. Puis, une minute de silence a été respectée. « Il était très important pour nous de donner la parole aux personnes en situation irrégulière car ils n'ont toujours pas accès à leurs droits », a rappelé Martine Landry, militante d'Amnesty International Réfugiés 06. Pour elle, l'Europe doit « ouvrir et organiser l'accueil des migrants ». Hier, les membres d'Amnesty International réfugiés ont également célébré l'anniversaire de la campagne du bus « I Welcome ». « Durant un an, il a sillonné toute la France. Nous avons recueilli 20 000 messages d'habitants destinés à convaincre le Président de la République d'accueillir plus de réfugiés. Les textes ont été apportés à l'Élysée aujourd'hui (hier) Dans l'espoir d'une réponse. »

Stéphanie Wiélé


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.