Crise énergétique: La Turbie maintient ses illuminations de Noël mais les éteindra plus tôt

La commune de La Turbie maintient ses éclairages de fêtes à partir de vendredi mais réduit les horaires. Elle lance aussi son concours de décorations de Noël mais le critère "effort environnemental" reste primordial.

Article réservé aux abonnés
Julie Baudin Publié le 01/12/2022 à 15:00, mis à jour le 01/12/2022 à 11:04
Cette année, les illuminations s’éteindront à minuit et vont durer du 2 décembre au 16 janvier. Elles consommeront 4.500 watts par soirée. Photo d’illustration Cyril Dodergny

D’ici quelques jours, ce vendredi, La Turbie entrera officiellement dans la magie de Noël avec le lancement de ses illuminations dans le village. Elles se poursuivront jusqu’au 16 janvier.

Mais loin d’ignorer la crise énergétique, le maire de La Turbie Jean-Jacques Raffaele s’adapte pour faire perdurer cette magie de Noël chère à tous.

Jusqu’à minuit

"Les illuminations vont faire leur retour ce vendredi, de manière différente toutefois. On allumera à la tombée de la nuit et tout sera éteint à minuit, alors qu’avant nous étions branchés sur l’éclairage public et que ça restait allumé toute la nuit."

Pour cela, la mairie de La Turbie a équipé tous les motifs - "qui sont à LED depuis longtemps" précise l’édile - d’horloges pour pouvoir s’éteindre automatiquement minuit sonné.

4.500 watts par soirée

À la clé, une consommation minorée de 4 500 watts par soirée, « soit l’équivalent de la consommation de trois aspirateurs ménagers » précise le maire.

Coût de cet investissement : 5 000 euros. "Il est nécessaire de montrer que les collectivités font aussi des efforts, rapporte Jean-Jacques Raffaele. Pour nous, cela reste une priorité. J’ai d’ailleurs créé une équipe d’élus pour travailler aux économies d’énergie - température, eau chaude… - dans les bâtiments publics."

Premier concours de décorations de Noël

Cette année, aussi, la commune lance son premier concours de décorations de Noël ouvert aux particuliers et commerçants. Et douze candidats ont répondu à l’invitation.

Voilà qui peut faire l’effet d’une bombe si ces décorations sont associées à des illuminations… Et à l’annonce du concours, sur les réseaux sociaux certains Turbiasques s’en sont émus.

Alors pas question non plus de faire n’importe quoi. Le maire reste confiant. "Décoré ne veut pas forcément dire illuminé. Nous avons retenu deux critères : l’originalité et les efforts fournis en matière environnement. Les décors retenus ne seront donc pas forcément des lumières…"

"La crise énergétique ne doit pas faire oublier Noël insiste le maire. Je pense même qu’il sera d’autant plus nécessaire cette année de cultiver cette magie."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.