“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Couronnement de Poppée : l'événement baroque du Festival

Mis à jour le 03/08/2017 à 05:22 Publié le 03/08/2017 à 05:22

Couronnement de Poppée : l'événement baroque du Festival

Trois heures d'airs baroques, de duos frémissants, de vocalises de contre-ténors (voix d'hommes chantant dans une tessiture féminine), trois heures de sonorités scintillantes jaillies des instruments anciens de l'excellent ensemble « Matheus » sous la direction de son charismatique chef d'orchestre Jean-Christophe Spinosi : hier soir a eu lieu une grande première sur le parvis Saint-Michel, l'interprétation intégrale d'un grand opéra baroque, en l'occurrence le « Couronnement de Poppée » de Monteverdi.

Trois heures d'airs baroques, de duos frémissants, de vocalises de contre-ténors (voix d'hommes chantant dans une tessiture féminine), trois heures de sonorités scintillantes jaillies des instruments anciens de l'excellent ensemble « Matheus » sous la direction de son charismatique chef d'orchestre Jean-Christophe Spinosi : hier soir a eu lieu une grande première sur le parvis Saint-Michel, l'interprétation intégrale d'un grand opéra baroque, en l'occurrence le « Couronnement de Poppée » de Monteverdi.

L'histoire est celle de ce fou d'empereur Néron qui, tombé amoureux de l'intrigante Poppée, répudie sa femme pour couronner son amante à sa place.

Le philosophe Sénèque, qui ne supporte pas la situation, se suicide au beau milieu de l'opéra.

L'interprétation se fit sous forme d'un concert dans lequel les chanteurs, sans être vêtus de costumes d'opéra, se déplaçaient et esquissaient des gestes sur scène.

Par mesure de sécurité, et afin de garantir l'audition aux rangs les plus éloignés, le spectacle avait été sonorisé.

Cette première expérience d'opéra baroque sur le parvis Saint-Michel, devant une salle une fois de plus comble, a été un succès. On en redemande !

Le tout se déroula jusqu'au sublime duo final entre Néron et Poppée. Un morceau d'anthologie.

Un seul regret : que Sénèque n'ait pu l'entendre.

Il s'était suicidé au milieu de l'opéra !


La suite du direct