Rubriques




Se connecter à

Couronnement à Cap-d'Ail

Les spécialistes et les historiens racontent que « tirer les rois », loin d'être une fête religieuse en rapport avec l'Épiphanie et les Rois mages de la crèche, serait en fait une vieille coutume païenne remontant au moins aux Romains et à leurs fameuses Saturnales.

O.-V.M. Publié le 28/01/2016 à 05:06, mis à jour le 28/01/2016 à 05:06
O.-V.M.

Les spécialistes et les historiens racontent que « tirer les rois », loin d'être une fête religieuse en rapport avec l'Épiphanie et les Rois mages de la crèche, serait en fait une vieille coutume païenne remontant au moins aux Romains et à leurs fameuses Saturnales. D'autres la font même remonter plus loin, jusqu'à Babylone.

Récupérée par l'église, elle a traversé les époques, chère au cœur des gourmands. Au Moyen âge, celui qui trouvait la fève devait payer sa tournée et certains prétendent que les fèves en porcelaine seraient nées pour empêcher les plus grippe-sous de l'avaler.

 

Sous la Révolution française, plus question bien sûr de galette des rois. Mais la gourmandise a su habilement transformer ce gâteau traditionnel en « galette de la Liberté » qui change d'ailleurs de nom, de forme et de goût suivant les pays et les régions. Mais tout cela importait peu à Cap-d'Ail pour les aînés qui ont sacrifié à la gourmande tradition et se sont retrouvés à la Base nautique de la plage Marquet pour tirer les rois.

Un après-midi en musique, en danse et en chansons organisé comme chaque année par le CCAS de la ville et soutenu par le Rotary Club de Beausoleil, Cap-d'Ail, La Turbie et Roquebrune-Cap-Martin. Pour Xavier Beck, maire de Cap-d'Ail et conseiller départemental, c'était aussi l'occasion de s'adresser aux aînés et de leur renouveler ses vœux pour l'année 2016, dans une ambiance moins formelle qu'au Château des Terrasses.

En cette joyeuse journée, ce sont Marie-Thérèse Rees et Jeannot Paredes qui ont été couronnés reine et roi de la fête. Ils étaient entourés, outre les aînés de la ville, des membres du Rotary, de ceux du conseil d'administration du CCAS, des membres du CCAS et du personnel du service manifestation de la mairie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.