“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coup d’envoi de la Régate du Port Hercule dimanche

Mis à jour le 23/02/2019 à 10:09 Publié le 23/02/2019 à 10:08
Dimanche, les rameurs prendront le départ en face de la digue flottante. Souffrance et performances devraient être au rendez-vous.

Dimanche, les rameurs prendront le départ en face de la digue flottante. Souffrance et performances devraient être au rendez-vous. OVM

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Coup d’envoi de la Régate du Port Hercule dimanche

Ce dimanche 24 février, la tranquillité du Port Hercule risque d’être mise à mal.

Ce dimanche 24 février, la tranquillité du Port Hercule risque d’être mise à mal. En effet, la Société Nautique de Monaco lance la toute première édition de la Régate du Port Hercule. Une compétition d’aviron de mer qui attend pour dimanche pas moins de 350 rameurs venus d’Espagne, France, Italie, Suisse et Allemagne.

Un joli rendez-vous sportif qui promet du grand spectacle visible depuis la digue flottante, le Fort Antoine ou l’esplanade au-dessus du Parking des Pêcheurs. La régate qui s’organise en 4 courses à 9 h 30, 10 h 45, 12 h 45 et, la plus importante, à 14 h 30 avec pas moins de 49 bateaux sur le plan d’eau. Les concurrents se battront sur des parcours de 2 500 et 6 000 m pour un classement qui compte pour le Challenge de Méditerranée et pour le classement des clubs français.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.