Rubriques




Se connecter à

Coup d'arrêt pour Monaco II

Un chef-d'œuvre.

Jérémie Bernigole Publié le 10/09/2017 à 05:13, mis à jour le 10/09/2017 à 05:13
Sous la pluie et dans le brouillard, la réserve monégasque s'est inclinée à domicile face au FC Martigues hier (0-1).
Sous la pluie et dans le brouillard, la réserve monégasque s'est inclinée à domicile face au FC Martigues hier (0-1). J. B.

Un chef-d'œuvre. Après avoir contrôlé un long ballon venu de la droite, le milieu martégal Ibouroi reprenait instantanément de volée. Une frappe aussi précise que soudaine. Le ballon partait se loger dans la lucarne et Fernandez, trop court, ne pouvait que constater les dégâts (61'). Le match entre Monaco II et Martigues venait de se jouer sur une action de génie.

Comment deviner pareille issue alors que les soixante précédentes minutes avaient accouché d'un festival d'occasions manquées ?

« On a eu énormément de situations sur la première période, on a laissé passer notre chance. J'avais prévenu les garçons que la décision se ferait sur une belle frappe ou un contre », expliquait David Bechkoura, l'entraîneur monégasque.

 

Monaco II était bien rentré dans ce match, se procurant les premières opportunités. Lancé par N'Gakoutou, Sylla dribblait le gardien martégal mais ne parvenait à redresser assez son ballon qui heurtait le poteau (6'). Très vite, Martigues donnait des sueurs froides aux défenseurs asémistes. Kanté voyait sa tête frôler le montant monégasque (10') avant qu'Alo'o ne sollicite Fernandez d'une reprise à bout portant (17'). Sous la pression des Martégaux, les joueurs de David Bechkoura perdaient de nombreux ballons. Servi sur un plateau, Fourrier tentait de dribbler Fernandez, sans succès (37').

Revenus sur le terrain avec de meilleures intentions, les Rouge et Blanc inquiétaient rapidement le gardien martégal mais se heurtaient à un mur. Mboula et Sylla voyaient leurs tirs détournés (47', 52', 80'). Monaco II était proche d'égaliser mais le score aurait pu être bien plus sévère. Euphorique après le but, Martigues était proche de doubler la marque mais Alo'o touchait le poteau (63').

« C'était un gros match, on a eu un bel adversaire. Chaque sortie pour mes garçons est le moyen de se montrer et de progresser », ajoutait David Bechkoura.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.