“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Coronavirus et déconfinement: le point sur la situation à la mi-journée dans notre région

Mis à jour le 25/05/2020 à 12:54 Publié le 25/05/2020 à 13:00
Inquiétudes au port de Nice...

Inquiétudes au port de Nice... Photo Franck Fernandes

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus et déconfinement: le point sur la situation à la mi-journée dans notre région

Dépistage, inquiétudes portuaires, violences conjugales, appel illégal à manifester... Le point à la mi-journée dans notre région sur l'épidémie de coronavirus et ses conséquences.

>> LIVE. Déconfinement, jour 8: suivez avec nous l'évolution de la situation sur le front du coronavirus 

Appel à manifester devant la préfecture du Var

Des appels à un rassemblement, ce lundi devant la préfecture du Var, circulent sur les réseaux sociaux. Les organisateurs, sous couvert d'anonymat, entendent manifester leur mécontentement "face à la gestion de la crise par le gouvernement en place". Ils revendiquent la gratuité des masques et réclament "des tests pour tous".

Le représentant de l'État a pris un arrêté d'interdiction à la veille de ce rendez-vous. Dans un arrêté publié ce dimanche, il rappelle que les regroupements de plus de dix personnes sont interdits, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire décrété à l'échelle nationale.

Les organisateurs s'exposent à une peine de six mois de prison et de 7.500 euros d'amende. Les participants s'exposent quant à eux à une amende de 135 euros. "Toute infraction (...) sera réprimée", insiste l'arrêté préfectoral.

L'activité maritime peine à redémarrer sur la Côte d'Azur

Le port Vauban d'Antibes.
Le port Vauban d'Antibes. Photo Sébastien Botella

Au port de Nice, à l'arrêt depuis le 23 mars et l’interdiction de navigation liée au confinement, c'est l'inquiétude. "Sans réouverture rapide des frontières, ni date de reprise des activités de tourisme, on va avoir des morts dans les entreprises du port. Beaucoup ne s’en remettront pas…", alerte le directeur des ports à la CCI

À Antibes, le port Vauban, premier port de plaisance d’Europe en termes de tonnage, n’est pas épargné non par la situation créée par le coronavirus. Si la plaisance azuréenne a été autorisée à reprendre la mer, la navigation reste limitée, comme à terre, à 100 km. Et l'attrait international du port antibois le rend plus fragile que d’autres face à cette crise planétaire.

Rempli à seulement 40 % en ce moment, le quai des Milliardaires représentera une perte de chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros à la fin de l’année...

Forte augmentation des violences conjugales pendant le confinement dans le Var

Les violences conjugales ont augmenté pendant le confinement.
Les violences conjugales ont augmenté pendant le confinement. Photo Franck Fernandes


Voilà le vrai visage du confinement. Le huis clos familial ou conjugal a ravivé les situations de violence et d’emprise. En nombre et en intensité. C’est ce que démontrent les premiers chiffres qui peuvent être donnés pour le Var.

La lutte contre les violences faites aux femmes n’a été que plus difficile à mener, mais elle est restée effective. Sur le terrain, des leviers ont été activés avec des actions jusqu’alors inédites dont le prolongement est prévu.

En quatre semaines, les nouveaux dossiers ont bondi de 60 %, "des victimes de violences conjugales qui n’étaient pas connues auparavant".

>> Lire l'article complet 

La campagne dépistage se poursuit à Monaco

Et ailleurs en France?

- Après quinze jours de déconfinement et une épidémie de coronavirus qui semble refluer, le monde des soignants aura les yeux rivés lundi sur le lancement du "Ségur de la Santé", vaste concertation destinée à améliorer ses conditions de travail, ses rémunérations et la prise en charge des malades.

- Invité de BFMTV ce matin, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit "favorable à un report des soldes" d'été, qui devaient débuter le 24 juin dans le pays, de 3 à 4 semaines.

- Malgré l'interdiction de se rassembler à plus de dix personnes, un match de foot entre deux quartiers a réuni dimanche après-midi entre 300 et 400 personnes dans un stade à Strasbourg, au grand dam des élus.

Et dans le reste du monde?

- Espagne, Italie, Grèce, Royaume-Uni, Allemagne ou encore Islande et République tchèque: en Europe, où la pandémie semble sous contrôle, de plus en plus de pays lèvent une à une les restrictions imposées au plus fort de la crise, tout en multipliant les précautions.

- Le Brésil, et avec lui l'ensemble de l'Amérique latine et des Caraïbes, voient leur situation s'aggraver. Dimanche, l'Amérique latine et les Caraïbes ont dépassé les 40.000 morts. Deux jours après l'avertissement de l'OMS, qui prédisait "un nouvel épicentre" de la pandémie dans cette région du globe.

- Les conséquences de la pandémie ne cessent de faire monter la tension entre la Chine, où la maladie est apparue dans la ville de Wuhan, et les Etats-Unis, qui l'accusent d'avoir été négligente et d'avoir provoqué "une tuerie de masse mondiale", selon les termes de Donald Trump.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.