Rubriques




Se connecter à

Connaissez-vous le "géocaching", ce jeu qui cache des petits trésors à récolter en ville?

Le géocaching n’est pas réservé aux lieux peu fréquentés. La preuve, dix géocaches sont localisés en Principauté et font voir du pays aux amateurs de chasse aux trésors. Mais au fait, qu’est-ce que c’est?

Jessica Granato Publié le 27/08/2021 à 16:00, mis à jour le 27/08/2021 à 14:01
La chasse aux géocaches n’est pas toujours simple, même à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Les fans de chasse au trésor vont sûrement trouver leur bonheur grâce au géocaching. Cette pratique, encore trop méconnue, qui consiste à partir à la recherche de boîtes cachées un peu partout peut également se découvrir à Monaco.

Comment ça marche?

Tout commence sur une application de géocaching téléchargeable sur smartphone - il en existe plusieurs mais la plus connue reste "Geocaching".

Sur cette application sont répertoriés tous les objets que les utilisateurs ont cachés, avec leur localisation et un ou plusieurs indices. On les appelle des "caches" et elles peuvent être dissimulées un peu partout par n’importe qui.

Le but est de les retrouver et de les loguer, c’est-à-dire de notifier à la plateforme si vous avez trouvé la cache ou non.

 

Et il y en a pour tous les goûts. Les plus "planquées" sont des caches traditionnelles qui se composent souvent d’une boîte avec un carnet, un "logbook", où on peut y inscrire son pseudo pour signifier qu’elle a bel et bien été trouvée. Bien entendu, ces caches sont à laisser sur place, à l’endroit exact où elles ont été trouvées.

On peut aussi en rechercher des virtuelles qui nécessitent de prendre une photo de l’endroit pour être validées - mais ces caches-là ne sont disponibles que pour les personnes ayant un abonnement premium.

Nous sommes donc partis en quête de ces petits trésors cachés dans la Principauté. On en dénombre dix à Monaco et les caches sont éparpillées un peu partout sur le territoire. Les plus anciennes datent de janvier 2013 et sont nommées "la frontière de Monaco" suivi d’un numéro.

Mais plus récemment, trois nouvelles caches ont été ajoutées sur Geocaching dans le port de Fontvieille, près de l’avenue Princesse Grace et près du Monte-Carlo Beach Club. De quoi apporter un peu de nouveauté.

 

En cherchant, on s’aperçoit vite qu’il faut une véritable âme d’aventurier, car il est très difficile de mettre la main sur les caches, très bien disséminées.

Le plaisir réside dans le fait d’explorer, de découvrir et de mettre la main, avec un peu d’obstination, sur les précieux sésames, car il n’y a pas de récompenses à proprement dire.

Et ailleurs?

On ne trouve pas que des géocaches à Monaco, évidemment. Rien que dans les territoires limitrophes, comme Cap-d’Ail, Beausoleil - on peut en dénombrer plus d’une dizaine. Ce jeu est connu mondialement et permet aussi de découvrir des nouveaux lieux.

En règle générale, les caches sont souvent positionnées dans des endroits avec moins de passages, comme des forêts ou des lieux reculés avec peu de passage. C’est là que la recherche prend un vrai tournant d’aventure et qui donne envie de toutes les trouver.

Les origines du geocaching

Le géocaching a vu le jour grâce à la création du GPS. Quand cet outil a été mis à disposition de tous, l’idée de géolocaliser des objets cachés germe dans la tête de Dave Ulmer, originaire de l’Oregon, aux États-Unis.

Et le 3 mai 2000, la première géocache est donc posée dans son État natal. En 21 ans, des milliers de personnes se sont laissées tenter par ce jeu et l’ont transformé en chasse au trésor mondiale.

Plus de 3 millions de caches ont été répertoriées dans le monde en 2017 par le site officiel du géocaching. Cette pratique permet aux géocacheurs de découvrir des nouveaux lieux et de remplir leur soif d’évasion et d’aventure.

Le record français de géocaches trouvées est de 91 700. Le détenteur de ce record est "grenoblois vilcanota" (pseudo) et il s’est lancé dans l’aventure en 2007. Alors si vous voulez le détrôner, il va falloir s’y mettre tout de suite.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.