“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Conférence : l'authentique histoire du Riviera Palace

Mis à jour le 28/03/2018 à 05:05 Publié le 28/03/2018 à 05:05
Jean-Claude Volpi proposera un diaporama-conférence consacré au Riviera Palace avec des documents photographiques inédits du collectionneur Jean-Paul Bascoul, à l'occasion de la sortie de leur dernier ouvrage commun. 	(DR)

Conférence : l'authentique histoire du Riviera Palace

Il y a 120 ans aujourd'hui, les premiers coups de pioche étaient donnés pour la construction de l'hôtel de voyageurs « Riviera-Palace ».

Il y a 120 ans aujourd'hui, les premiers coups de pioche étaient donnés pour la construction de l'hôtel de voyageurs « Riviera-Palace ». Avec la naissance de Beausoleil en 1904, « la plus jeune station de la Côte d'Azur » hérite d'un petit parc hôtelier dont le Riviera Palace est le joyau… Lors d'une conférence inédite et richement documentée, ce vendredi 30 mars à 18 h au théâtre Michel Daner, Jean-Paul Bascoul et Jean-Claude Volpi, respectivement collectionneur passionné et historien, dévoileront les derniers secrets de ce prestigieux palace azuréen.

Une conférence pendant du dernier ouvrage publié par le tandem et préfacé par le maire : « Le Riviera Palace à lui seul symbolise ce patrimoine historique et architectural remarquable de Beausoleil. L'illustration aussi d'un partenariat actif entre la Ville et une copropriété passionnée et généreuse qui permet depuis plusieurs années déjà d'ouvrir le site au grand public, toujours surpris, saisi, de découvrir la beauté de ce lieu unique où le temps semble s'être arrêté ! »

Beausoleil et la Belle-Epoque

Le temps justement, Jean-Claude Volpi va le remonter pour raconter tout un volet de l'histoire de Beausoleil, histoire entre deux siècles, de ce prestigieux ancien palace azuréen, des premières planches de son architecte Paul Chedanne à son rayonnement durant la Belle-Epoque, ses fastes, fêtes et célèbres visiteurs. Cette « Belle Époque » que chacun sera invité à redécouvrir par l'image et par le verbe restituant une épopée où le Riviera Palace est devenu un véritable phare de mondanités pour l'accueil de têtes couronnées (Léopold II, Roi des Belges, la famille de Russie, les Shah de Perse et tant d'autres), des artistes (les grands danseurs et musiciens russes Diaghilev, Nijinsky, Stravinsky ou la femme de lettres Colette...), des personnalités politiques, du monde de la finance, de l'industrie…

Un livre sur le Riviera

Mais on ne peut parler du Riviera Palace sans évoquer sa superbe verrière qui abrite son jardin d'hiver exceptionnel (véritable ADN des lieux), son panorama et son bâtiment à la façade ocre, qui rappelle l'Italie et couronne le bassin monégasque. À l'issue de ses recherches communes, ce tandem, formé par Jean-Paul Bascoul - collectionneur émérite en même temps que copropriétaire au Riviera Palace - et Jean-Claude Volpi - historien-conférencier, spécialiste de l'histoire locale - signent un livre commun qui retrace toutes les étapes de l'histoire du Riviera Palace, illustré par près de 200 reproductions inédites. Un ouvrage qui vient compléter une véritable collection sur l'histoire locale, débutée avec le très recherché et documenté « Il était une fois, le chemin de fer à Crémaillère, Monte-Carlo à la Turbie » dont on peut encore se procurer quelques exemplaires à l'Office de tourisme de Beausoleil. (04.93.78.01.55) en attendant le dernier opus sur le Riviera. Si l'entrée de la conférence est libre, il est conseillé de réserver.

Le Riviera Palace, joyau de la Belle Epoque.
Le Riviera Palace, joyau de la Belle Epoque. S.I.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct