“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Concours pyromélodique : l’Angleterre grand vainqueur

Mis à jour le 11/08/2019 à 10:16 Publié le 11/08/2019 à 10:16
Un des tableaux présenté hier soir par les artificiers ukrainiens de Dance of fire sur le thème « Monde virtuel moderne ».

Un des tableaux présenté hier soir par les artificiers ukrainiens de Dance of fire sur le thème « Monde virtuel moderne ». Jean-François Ottonello

Concours pyromélodique : l’Angleterre grand vainqueur

Dernier feu d’artifice en musique hier soir avec l’Ukraine. Mais c’est l’Angleterre qui triomphe avec le feu tiré le 3 août

L’Angleterre, avec la société Sirotechnics fireworks, est vainqueur du concours pyromélodique organisé par la mairie de Monaco.

La soirée d’hier a déçu l’ensemble des membres du jury du concours pyromélodique. L’Ukraine, dernier pays représenté, arrive également dernière dans la série des quatre feux qui ont illuminé le ciel de la Principauté depuis mi-juillet. « Trop brouillon », « trop classique », entendait-on hier soir parmi les membres du jury.

Alors les résultats ne se sont pas fait attendre.

A 22h30, le classement est tombé, avec, dans l’ordre : l’Angleterre, l’Espagne, la Lituanie et l’Ukraine.

« L’Angleterre a bluffé tout le monde », explique Mathis, 16 ans, membre du jury depuis trois ans. Ce tout jeune passionné explique : « L’Espagne a pris un risque technique. Le résultat était vraiment génial. Mais l’Angleterre est passé devant artistiquement et en terme de synchronisation, de variété des couleurs et de produits. »

L’année prochaine, place au concours des vainqueurs des quatre dernières années.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct