“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Concours de langue monégasque : 76 élèves récompensés par le prince

Mis à jour le 01/07/2019 à 10:08 Publié le 01/07/2019 à 10:08
Le prince Albert II et le maire Georges Marsan, entourés des élèves primés et de leurs professeurs de monégasque.

Le prince Albert II et le maire Georges Marsan, entourés des élèves primés et de leurs professeurs de monégasque. Mairie de Monaco

Concours de langue monégasque : 76 élèves récompensés par le prince

Signe de l’attachement de tout un pays à sa langue, le prince Albert II a assisté à la traditionnelle remise des prix du Concours de langue monégasque, qui s’est déroulée dernièrement dans la cour d’honneur de la mairie.

Signe de l’attachement de tout un pays à sa langue, le prince Albert II a assisté à la traditionnelle remise des prix du Concours de langue monégasque, qui s’est déroulée dernièrement dans la cour d’honneur de la mairie. Le maire Georges Marsan et de nombreux élus du conseil communal ont accueilli le souverain, ainsi que Mélanie-Antoinette de Massy, Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco, Stéphane Valeri, président du Conseil national ou encore Patrice Cellario, conseiller-ministre de l’Intérieur représentant le Ministre d’État.

Sur les 1957 élèves étudiant la langue monégasque des classes de 9e à la Terminale dans les établissements de la Principauté, 1241 ont pris part aux épreuves écrites éliminatoires du concours, et 76 d’entre eux ont été retenus pour les épreuves orales puis récompensés devant leurs familles, les professeurs et donateurs.

Patrimoine national

La chorale « U Cantin d’A Roca » a ouvert la cérémonie aux notes de l’hymne monégasque. Karyn Ardisson Salopek, adjoite au maire et coordinatrice du concours, a ensuite procédé à la lecture du palmarès.

La soirée s’est poursuivie avec une saynète en monégasque, jouée par de talentueux élèves, qui rendait hommage à Paulette Cherici-Porello, membre du jury de ce concours de 1984 à 2006, et qui a largement contribué à l’enrichissement du patrimoine littéraire monégasque et à la sauvegarde de la langue.

Dans son discours, le maire a salué la création en janvier 2019 du Conseil du patrimoine, qui « a pour mission de formuler des propositions de nature à orienter ou à améliorer l’identification, la protection et la transmission aux générations futures du patrimoine national, qu’il soit mobilier, immobilier, naturel, culturel ou immatériel ». Parmi ces missions figure certainement celle de préserver et transmettre la langue monégasque.

C’est dans ce but que la mairie pérennise le Concours de langue monégasque, créé en 1981 en collaboration avec la Direction de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et le Comité national des traditions monégasques. Pour que s’établisse, insiste Georges Marsan, « un lien sincère et profond » entre les enfants de la Principauté et ce patrimoine immatériel que représentent la langue monégasque et l’histoire du pays.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.