“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Concours de feux d’artifice : verdict ce soir

Mis à jour le 10/08/2019 à 10:05 Publié le 10/08/2019 à 10:04
27 juillet : l’Espagne.

27 juillet : l’Espagne. Cyril Dodergny

Concours de feux d’artifice : verdict ce soir

Le dernier tir du concours «Monaco Art en Ciel» illuminera la Principauté ce soir, à 21h30. L’Ukraine devra faire des étincelles pour faire oublier la sublime prestation de l’Angleterre

L’affaire est-elle pliée ? L’Ukraine peut-elle, ce soir, inverser la tendance et faire tourner la tête du jury du concours « Monaco Art en Ciel » ? Car samedi dernier, les six membres de ce jury présidé par André J. Campana sont repartis du pont supérieur du Yacht-club de Monaco - le point de vue est juste magique, pile en face de la rampe de lancement - émerveillés par la prestation de l’Angleterre, tout en finesse et volupté, avec des moments de grâce comme ces trois séries de soucoupes volantes et ces gros cœurs dessinés en rouge dans le ciel noir de la Principauté.

Une semaine plus tôt, ce même jury avait apprécié le spectacle offert par les artificiers espagnols au beau milieu des éclairs d’un orage qui s’est calmé, comme par miracle, juste pour les vingt minutes du feu d’artifice. Ces spécialistes - ce que nous ne sommes pas - avaient particulièrement aimé la technicité de cette prestation.

Alors que nous, en simples spectateurs attentifs à l’émotion visuelle et sonore, avions davantage été sensibles à la flamboyance des Lituaniens, le 20 juillet, en ouverture du concours. Ces artificiers avaient bombardé une quantité astronomique de fusées pour raconter, à leur manière, l’Histoire de la musique, du Moyen-Âge à nos jours.

La pression est désormais dans le camp des Ukrainiens, qui souhaitent évidemment se placer dans cette édition 2019 du concours de feux d’artifice pyromélodiques créé en 1966 par la mairie de Monaco. Ils s’appuieront sur des musiques de films et de jeux vidéos pour déployer leur thème « Monde virtuel moderne ».

Le feu sera tiré ce soir à 21 h 30 sur le port Hercule.

3 août : l’Angleterre.
3 août : l’Angleterre. Stéphane Lobono
20 juillet : la Lituanie.
20 juillet : la Lituanie. Michael Alesi / Dir. Com.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.