Rubriques




Se connecter à

Commerce, tourisme... Cette commune de la Côte d'Azur veut racheter la gare SNCF à l'abandon

Plusieurs gares de la ligne Nice-Tende sont à l’abandon. La commune de L’Escarène veut racheter la sienne et réhabiliter le bâtiment afin d’en faire un lieu commercial et touristique.

J.- P. B. Publié le 25/11/2021 à 19:35, mis à jour le 25/11/2021 à 19:40
La gare deviendra un lieu ouvert d’animations attractives. (Photo J.-P. B.)

Il y a quinze ans, le dernier chef de gare de L’Escarène quittait son poste sans remplaçant. Comme beaucoup de gares de la ligne Nice-Tende, celle de "L’Escarène est restée depuis à l’abandon et se trouve dans un état de décrépitude, constate le maire Pierre Donadey. Il faut qu’elle redevienne un lien pour les habitants du village et tous ceux qui fréquentent la ligne SNCF."

La communauté de communes du pays des Paillons (CCPP) avait déjà, en 2013, anticipé l’intérêt de ces sites désertés par la SNCF en créant le pôle multimodal de Cantaron, puis, en 2019, celui de L’Escarène. "Nous sommes ici même devant un nœud d’échanges et de liens, déclarait, lors de l’inauguration, Maurice Lavagna, alors président de la CCPP. Ce lieu devient aujourd’hui pôle de promotion des modes de transports collectifs et alternatifs".

Un site qui devient "attractif"

Ce site, autrefois dédié entièrement aux besoins de la SNCF, "qui fut déshumanisé, abandonné par l’absence d’écoute des décideurs parisiens, devient attractif".

 

Une situation que les élus Escarénois souhaitaient développer.

Après le collège, le gymnase, la gendarmerie, la caserne des pompiers, la maison des jeunes, la crèche communautaire et le parking du pôle multimodal, c’est le bâtiment emblématique de la ligne SNCF qui trouve donc une nouvelle destination.

Par délibérations du 2 octobre 2020 et du 27 octobre dernier, "les élus confirment l’intention de la commune de se porter acquéreur du bâtiment de la gare, rappelle le maire. Nous avions présagé l’avenir de la gare comme élément structurant de la vallée des Paillons."

"un lieu d'accueil et d'attente conviviale"

Le maire de L’Escarène, Pierre Donadey, entre un peu plus en détail sur le projet de la commune.

À quelle échéance la commune sera-t-elle propriétaire?

Son achat pour un montant de 152.600 euros se confirme pour décembre de cette année. Cet achat concerne le rez-de-chaussée, laissant à disposition de la SNCF un local technique au droit des installations Télécoms, tout le premier et deuxième étage du bâtiment.

Quel est le but de cette opération?

Il faut absolument qu’on fasse un lien avec la population et un lieu commercial et touristique avec l’ensemble de l’intercommunalité. Un lieu de départ vers Berre-les-Alpes, Peïra-Cava, Lucéram et Touët-de-L’Escarène avec des transports en bus pour que la gare joue son rôle de pôle multimodal.

Avec une présence humaine permanente?

Cela pourra être conçu en gérance ou avec un employé communal pour animer ce nouveau lieu et inviter les touristes de passage à s’arrêter chez nous. Ce sera un lieu d’accueil et d’attente convivial.

Et de promotion du tourisme vert?

Effectivement, ce sera un outil de relance du tourisme vert notamment, car notre région propose une zone nature très diversifiée et pas exploitée en invitant à des randonnées à pied ou à VTT par exemple, car la région reste accessible presque toute l’année. Ce doit être un lieu ouvert aux animations attractives.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.