“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Comment sauver le patrimoine de la Méditerranée ?

Mis à jour le 10/03/2020 à 11:07 Publié le 10/03/2020 à 11:07
Le prince Albert II fera, cette année encore, l’ouverture officielle du colloque, jeudi, à 10 h 30.

Le prince Albert II fera, cette année encore, l’ouverture officielle du colloque, jeudi, à 10 h 30. archive Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Comment sauver le patrimoine de la Méditerranée ?

Les Xes Rencontres internationales Monaco et la Méditerranée s’apprêtent à accueillir le prince et le public, jeudi et vendredi, pour quatre tables rondes de toute première qualité

Une manifestation maintenue, une réunion d’experts et d’intellectuels de premier ordre, un libre accès au public. C’est le tiercé gagnant pour les Xes Rencontres internationales Monaco et la Méditerranée (RIMM), organisées par l’AMCA, jeudi 12 et vendredi 13 mars au Musée océanographique, autour du thème « Agir pour le patrimoine ».

Le prince Albert II fera l’ouverture officielle du colloque le jeudi 12 mars à 10 h 30, en présence d’Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco et de Xavier Darcos, chancelier de l’Institut de France.

Depuis leur création en 2001 par Élisabeth Bréaud, historienne de l’art, les Rencontres internationales Monaco et la Méditerranée, placées sous le haut patronage du prince Albert II de Monaco, bénéficient du soutien du gouvernement princier. Ouvertes au public, elles ont pour vocation de réunir, tous les deux ans, des experts de tous horizons pour réfléchir aux grands enjeux contemporains du pourtour méditerranéen et proposer des solutions envisageables.

Pour leur dixième édition, les RIMM ont intitulé leur colloque « Agir pour le patrimoine », parce que les traces du génie humain sont plus que jamais fragilisées voire menacées de disparition. Mais aujourd’hui, la prise de conscience est telle qu’un nombre important d’actions est mis en place : arsenaux juridiques et politiques de gouvernance, pratiques de solidarité entre institutions internationales et acteurs locaux, implication de la société civile et création d’applications numériques.

Ce patrimoine, qu’il soit matériel ou immatériel, est l’objet d’enjeux cruciaux qui concernent de nombreux domaines : éducation, tourisme, urbanisme, écologie dont l’apport est important dans la gestion de notre avenir.

Jeudi et vendredi, dans l’enceinte du Musée océanographique, la Xe édition des RIMM se penchera donc sur ces questions en réunissant, autour de quatre tables rondes, historiens, philosophes, archéologues, architectes et personnalités du monde politique et de la société civile. Ils rendront compte de leurs actions sur le terrain et de leurs réalisations les plus récentes, en termes de conservation, reconstruction et de réhabilitation.

Les intervenants sont : Mounir Bouchenaki, Bertrand Badie, Charles Méla, Ali Benmakhlouf, Nicolas Grimal, Gabriella Battaini-Dragoni, Pr Maamoun Abdulkarim, Luis Monréal, Yves Ubelmann, Ondine Bréaud-Holland, Ariane Neroulidis, Xavier Casanovas I Boixereu, Jean-Louis Rastoin, Thomas Fouilleron, Elena Rossoni-Notter, Ferid Boughedir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.