“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment Monaco va gagner 6 ha sur la mer

Mis à jour le 12/03/2017 à 05:08 Publié le 12/03/2017 à 05:08
Pour leur premier grand oral, le directeur de la Société anonyme  monégasque (Groupement) l'Anse du Portier, Régis Adeline, et le chef de mission Urbamer représentant le gouvernement princier, Jean-Luc Nguyen, ont étayé, plans à l'appui, toutes les étapes d'un projet pharaonique à l'horizon 2025.

Comment Monaco va gagner 6 ha sur la mer

Présentée comme l'écoquartier du XXIe siècle, l'extension en mer s'étendra du Grimaldi Forum à l'hôtel Fairmont à l'horizon 2025. Un projet qui arrive à la croisée des chemins, entre fin de la phase préparatoire du chantier et début des travaux d'infrastructure en avril

Cette fois, Monaco se jette à l'eau. Ou plutôt, s'étend sur la mer. Jugé trop dangereux pour la réserve marine du Larvotto, un premier projet d'extension de 15 hectares avait capoté en 2008. Cinq ans plus tard, le prince Albert II remettait sur le tapis une nouvelle mouture de six hectares. Bouygues raflait le marché en janvier 2014.

Ces jours-ci, l'ambitieux projet entre dans le vif du sujet. Début avril, après de longs mois à peaufiner les moindres détails d'un chantier écoresponsable, la phase préparatoire laissera place aux premiers travaux d'infrastructure en mer. Puis, en 2020, un nouveau quartier sortira d'une terre artificielle, au prix d'un chantier titanesque. Livraison prévue en 2025.

Au programme : 120 luxueux logements, 3 000 m2 de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct