“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment Monaco a conservé ses touristes cet été

Mis à jour le 05/11/2016 à 05:10 Publié le 05/11/2016 à 17:00
Marquée par les événements tragiques de la Promenade des Anglais, la saison estivale en Principauté a globalement gardé la tendance de forte fréquentation connue ces dernières années.

Marquée par les événements tragiques de la Promenade des Anglais, la saison estivale en Principauté a globalement gardé la tendance de forte fréquentation connue ces dernières années. Franz Chavaroche

Comment Monaco a conservé ses touristes cet été

Le bilan de la saison estivale, en deçà des résultats records des années 2015 et 2014, demeure positif selon la Direction du tourisme. Avec un retour apprécié de la clientèle italienne

Touché mais pas coulé. Dans un contexte régional particulier cet été, le tourisme monégasque a tout de même maintenu son cap. « L'année 2016 a très bien démarré avec le tourisme d'affaires, puis nous avons constaté un ralentissement dès le mois de juin, en perdant quelques nuitées », explique le directeur du Tourisme, Guillaume Rose.

En cause, les effets conjugués des manifestations contre la loi Travail en France, des craintes des débordements de l'Euro de football, de la chute du rouble, du Brexit et de l'attentisme de la clientèle américaine qui, traditionnellement, voyage moins avant l'élection présidentielle.

« Au final, trois marchés de notre top 5 de clientèle ont été touchés. Mais deux marchés ont prospéré, la clientèle française et le retour des Italiens, en augmentation très nette. »

« Nous sommes loin de la catastrophe »

En chiffres, la clientèle transalpine signe un come-back à +12 %. «La situation économique en Italie est meilleure. Nous avons nommé dans vingt villes d'Italie des chefs d'entreprise réputés pour être ambassadeur de la destination, en charge de nous ramener du tourisme d'affaires », avance Guillaume Rose pour expliquer ce rebond.

Côté nationalité, la clientèle française demeure numéro 1 au palmarès. Sur les mois d'été, ce sont les Anglais qui ont dominé le marché, même s'ils ont été en recul de 6 % par rapport à 2015.

En moyenne, le taux d'occupation hôtelier de juin à septembre a été de 79,40 % contre 83,89 % en 2015. «Nous sommes loin de la catastrophe. Les années 2014 et 2015 sont, en chiffres, les meilleures années du siècle. Et la saison estivale 2016 reste bonne, assure le directeur du Tourisme. Le mois de juillet a été marginalement impacté par l'attentat de Nice. Monaco a bénéficié de son image de sécurité. Mais nous sommes pleinement solidaires et nous avons été impactés par l'effet ressenti sur la Côte d'Azur. »

Attirer la clientèle gay américaine

La reprise de septembre, annoncée « bonne », a été marquée par le tunnel des grands rendez-vous d'affaires : congrès des assureurs, Yacht show et salon Luxe Pack.

Parmi les marchés ciblés pour l'avenir, celui des Chinois progresse. « Nous sommes sur de relatifs petits volumes. Autour de 10 000 nuitées sur l'année, ce qui place la clientèle venue de Chine à la quinzième place de notre classement. Nous sommes tout le temps présents et représentés en Asie où nous prospectons non pas la clientèle de masse, mais de haut de gamme. »

Autre cible ? La clientèle des voyages de noces partout dans le monde, dont la clientèle gay aux États-Unis, depuis l'introduction du mariage dans la plupart des États. « Nous sommes en contact là-bas avec les réseaux du tourisme LGBT. C'est un marché à fort pouvoir d'achat avec des clients en recherche d'un endroit romantique et sécurisé. » Enfin la DTC convoite aussi le marché mexicain, « très porteur et à fort potentiel », et surveille aussi celui de l'Europe de l'Est.

Les 700 invités attendus ce week-end pour le mariage d'un jeune couple d'Indiens issu de riches familles de New Dehli (lire Monaco-Matin du 31 octobre) devraient être porteurs pour capter la clientèle indienne vers le marché monégasque.

« C'est une clientèle qui compte qui est en très forte progression. On table cette année, en partie grâce à ce mariage, sur une croissance de plus de 50 % fin 2016 », note Guillaume Rose.

Une bonne affaire pour l'économie monégasque de recevoir une clientèle réputée pour dépenser beaucoup.

Au printemps 2011 déjà, Monaco avait accueilli un mariage indien taille XXL pendant plusieurs jours.

« Cette expérience en 2011 a prouvé que nous pouvions recevoir de très grands mariages indiens. Et ça n'a pas été oublié. Ce mariage nous a servi de carte de visite», complète Guillaume Rose.

Plus largement, le positionnement de la DTC en Asie et en Amérique consiste à proposer la destination Monaco comme endroit idéal pour se marier, fêter un anniversaire ou venir en voyage de noce. Une démarche qui s'appuie à fond sur le glamour toujours vivace de la Principauté.


La suite du direct