“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment le Musée d'Anthropologie reconstitue l'histoire de Monaco

Mis à jour le 13/02/2019 à 08:25 Publié le 13/02/2019 à 08:21
Ce mardi après-midi, Émilie Perez, anthropologue, expliquait à tous ses collègues, à partir d’un fragment de bassin humain, une histoire incroyable.

Ce mardi après-midi, Émilie Perez, anthropologue, expliquait à tous ses collègues, à partir d’un fragment de bassin humain, une histoire incroyable. Photo Jean-François Ottonello

Comment le Musée d'Anthropologie reconstitue l'histoire de Monaco

Avec Elena Rossotti-Notter, directrice depuis dix mois du Musée d’Anthropologie préhistorique, le lieu est devenu un site qui attire les chercheurs les plus éclectiques

"Émilie est en train de me raconter une histoire fantastique. Venez!" Elena Rossoni-Notter a transformé en ruche le laboratoire-réserve du Musée d’Anthropologie préhistorique. Autour de la nouvelle directrice, tout le monde se réunit. Émilie Perez, anthropologue, explique: "Ce bassin humain a été trouvé au XIXe siècle à Monaco-ville. Il a été retrouvé dans notre collection et appartient à une femme, morte à l’âge de 17 ans à la suite d’un impact d’arbalète. On lui a tiré dans le dos!"

Ici, les objets parlent, retrace l’histoire d’un Monaco lointain. "Notre passion est de rendre vivant les objets", explique Elena Rossoni-Notter.

Dans cette belle et grande salle où sont alignés ossements et fragments d’amphore ou de céramique, tous...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct