Rubriques




Se connecter à

Cinq professeurs décorés des Palmes académiques

L'implication des récipiendaires monégasques dans leurs écoles - et en dehors - a été saluée par l'ambassadeur de France à Monaco lors d'une cérémonie au lycée technique et hôtelier

Publié le 17/05/2016 à 05:10, mis à jour le 17/05/2016 à 05:10
Emmanuel Asso, Marc Biancheri, Nadège Galvagno, Sege Serrier et Karyn Ardisson-Salopek  sont devenus mardi Chevaliers de l'Ordre des Palmes académiques.
Emmanuel Asso, Marc Biancheri, Nadège Galvagno, Sege Serrier et Karyn Ardisson-Salopek sont devenus mardi Chevaliers de l'Ordre des Palmes académiques. G.B.-B.

Ému, les larmes aux yeux après que sa femme l'ait enlacé, Emmanuel Asso confie : « C'est une grande fierté, je suis très touché. Pour tout professeur, c'est un aboutissement et un moment très important pour moi ». Un peu plus tôt, ce professeur de l'école Saint-Charles de Monaco recevait, comme quatre de ses confrères, le titre honorifique de Chevalier de l'ordre des Palmes Académiques.

Décernées tous les ans par l'ambassadeur de France à Monaco, Hadelin de la Tour du Pin, les insignes des Palmes Académiques de la République française récompensent des membres de la communauté éducative de Monaco pour « leur mérite, leur travail, leur talent et leur engagement au service des élèves » a-t-il déclaré dans son allocution. Ce n'est donc pas uniquement le travail des enseignants qui est récompensé mais bien un ensemble de compétences pédagogiques et d'implication extrascolaire qui permettent aux élèves de tirer le meilleur d'eux-mêmes.

Marc Biancheri, professeur de sciences et vie de la terre et de biologie au lycée Albert-1er voit ses 23 années d'enseignement récompensées. Malgré un grand sourire, il reste lucide : « C'est une grande satisfaction, la sensation d'avoir réalisé un travail et un investissement auprès des élèves reconnu. Mais ce n'est pas ça qui me fait avancer mais plutôt le fait de faire mon métier dans les meilleures conditions possibles ».

 

« Ils apportent de l'âme aux écoles »

Présente lors de la cérémonie à l'auditorium du lycée technique et hôtelier, Isabelle Bonnal, la directrice de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, a salué « la véritable valeur ajoutée qu'apportent ces professeurs » avant de souligner : « ils apportent de l'âme aux écoles, ils ont la passion de leur métier. Je félicite la modernité de ces pédagogues, charmants et enthousiastes, qui s'investissent pour l'excellence des écoles de Monaco ».

Un discours qui n'a pas manqué de rallonger un peu plus les sourires des récipiendaires.

Si certains se laissent aller à leurs émotions et profitent de leur succès, d'autres, comme Karyn Ardisson-Salopek, professeure de langue monégasque, voient dans cette distinction le franchissement d'une étape. « Je le vis comme une continuité, une aventure. Ce n'est pas un aboutissement. Je suis extrêmement reconnaissante de ce pays qui m'a permis de faire de mon métier ma passion » confie-t-elle.

 

Que cette distinction n'ait pas la même valeur à leurs yeux, ces cinq professeurs méritants ont au moins le sentiment d'avoir franchi une marche de l'escalier de la réussite.

Grégoire Bosc-Bierne

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.