“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cinq jeunes s'attaquent à… Monsieur Choufleuri

Mis à jour le 13/10/2018 à 05:04 Publié le 13/10/2018 à 05:04
Ces cinq élèves proviennent de l'une des plus prestigieuses écoles d'Europe.	(DR)

Cinq jeunes s'attaquent à… Monsieur Choufleuri

Cinq chanteurs de la Chapelle musicale de la Reine Elisabeth de Belgique interprètent, ce soir et demain Salle Garnier, cette opérette d'Offenbach

Une table, quelques chaises, une commode sur la scène de la Salle Garnier. Mais aussi une armoire et une porte. Très importantes, l'armoire et la porte, en matière d'opérette et de comédie de boulevard. On cache les amants dans la première et on écoute dans le trou de serrure de la seconde.

Car c'est bien d'opérette qu'il sera question ce soir et demain dans la Salle Garnier. Cinq jeunes l'investiront, pleins de talents, de dynamisme et d'entrain. Tous issus de l'école de la Chapelle musicale de la Reine Elisabeth de Belgique. La « chapelle » en question n'a rien à voir avec un édifice religieux. Le nom de chapelle est à prendre ici au sens d'école. Et ladite école est l'une des plus prestigieuses d'Europe, réunissant des étudiants d'élite dans plusieurs disciplines musicales. En matière de chant, le professeur est le célèbre José Van Dam en personne - qui fut en son temps l'un des barytons préférés de la scène monégasque.

Deux opérettes d'Offenbach

L'Opéra de Monte-Carlo a établi un partenariat avec cette chapelle pour produire un spectacle avec ses meilleurs étudiants. Deux opérettes d'Offenbach seront au programme : « Monsieur Choufleuri » et « Un mari à la porte ».

Les cinq jeunes chanteurs qui se partageront la scène - ils se prénomment Fabien, Daniela, Mathilde, Alexandre et Pierre-Emmanuel -, sont en attente de se faire un nom. L'un d'eux a déjà été en 2015 « Révélation de l'année de l'Adami » (association mettant en évidence les jeunes artistes musiciens en France), une autre est déjà lauréate du concours international de chant de Toulouse.

Imaginez leur joie de chanter sur la scène de l'Opéra de Monte-Carlo ! Cela leur permettra de donner un sérieux coup de pouce à leur carrière. Chanter à Monte-Carlo est mieux qu'un diplôme ou un prix dans un concours international.

Offenbach est de l'opéra pour rire ? Ils n'en prennent pas moins la chose très au sérieux !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct