Rubriques




Se connecter à

Cinq défis pour le fort du Cap-Martin

1 Une salle de projection Les eaux de Roquebrune-Cap-Martin abritent les vestiges d'un bombardier allemand «Heinkel 111».

Publié le 25/08/2018 à 05:04, mis à jour le 25/08/2018 à 05:04
Christian Fiquet-Albin, président de l'association «Fort Maginot Roquebrune-Cap-Martin» compte sur les dons d'objets pour enrichir le site historistique
Christian Fiquet-Albin, président de l'association «Fort Maginot Roquebrune-Cap-Martin» compte sur les dons d'objets pour enrichir le site historistique ci dessous

1 Une salle

de projection

Les eaux de Roquebrune-Cap-Martin abritent les vestiges d'un bombardier allemand «Heinkel 111». L'avion s'est abîmé en mer en juillet 1944. Il est submergé, depuis, à soixante mètres de profondeur. Des plongeurs roquebrunois ont réalisé une vidéo de l'épave en très bon état.

 

La salle de projection serait consacrée à la diffusion de ce film. Christian Fiquet Albin, président de l'association «Fort Maginot Roquebrune-Cap-Martin», voudrait également y installer une maquette de l'avion pour rendre accessible à tous ce patrimoine immergé.

2Réparer le monte-charge

Autrefois utilisé pour faire circuler le matériel sur les vingt-cinq mètres de profondeur de l'ouvrage, le monte-charge n'est plus en état de fonctionnement.

Les membres de l'association «Fort Maginot Roquebrune-Cap-Martin» ont reçu l'autorisation de le réparer. Cela permettra de proposer la visite aux personnes à mobilité réduite. Mais avant, il y a 460 mètres de câble à remplacer et un transformateur à installer.

 

3Relancer les moteurs de l'usine

Lorsqu'il était occupé, le fort de Roquebrune-Cap-Martin était alimenté en électricité par le réseau civil. En cas de coupure, le relais pouvait être pris par deux moteurs diesel Renault, les seuls que l'on trouve encore sur la ligne Maginot. Ceux-ci n'ont pas tourné depuis 1940 mais les deux moteurs ont déjà été remis en état. Quelques réglages sont toutefois encore nécessaires pour les relancer. «Le but ne serait pas de fournir le fort en électricité, explique Christian Fiquet Albin, mais de pouvoir montrer aux élèves et aux visiteurs le fonctionnement de ces moteurs.»

4Exposer un cabinet dentaire

 

Les dons de pièces d'époque sont précieux pour les membres de l'association. Ils viennent remplir peu à peu les salles d'exposition du fort de Roquebrune-Cap-Martin. Dernièrement, un cabinet dentaire entier a été offert par un visiteur.

Fauteuil, crachoir, lumières, pinces, radio panoramique, le tout date de 1936, trois ans après que l'ouvrage ait été terminé. Une pièce attenante à l'infirmerie, ornée des mêmes carreaux blancs qui distinguent les salles de soins, va être restaurée afin d'y exposer ce matériel, similaire à celui qu'utilisaient les soldats.

5Jeux de son

Christian Fiquet Albin est sans cesse à la recherche d'idées pour améliorer la visite du fort Maginot de Roquebrune-Cap-Martin, la rendre plus attractive.

Ainsi, pour plonger les visiteurs dans l'ambiance de ce qu'était un ouvrage en temps de guerre, il souhaite installer une sonnerie qui retentirait pendant dix à quinze secondes, comme celles qui envoyaient les hommes à leurs postes de combat.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.