Rubriques




Se connecter à

Cinq bonnes raisons de vivre la Procession votive à Roquebrune-Cap-Martin ce vendredi

Vendredi 5 août, le village de Roquebrune-Cap-Martin fera revivre la Passion du Christ au cours de la traditionnelle Procession votive.

L.BOXITT Publié le 01/08/2022 à 08:51, mis à jour le 01/08/2022 à 08:41
La procession sur la place du Capitaine Vincent. (Photo L. B.)

Cette année, la fête du 5-août tombe un vendredi. Une aubaine pour le Comité du cortège historique du 5 août, présidé par Josiane Marignani, qui organisera la procession votive avec 150 figurants attendus. Si les dernières années n’ont pas connu une fréquentation à la hauteur de cet événement, voici cinq bonnes raisons de monter au village pour (re) découvrir cette journée qui symbolise à elle seule l’identité roquebrunoise.

1. Vivre la Procession votive

À partir de 16h30, la procession votive serpentera dans les ruelles du village depuis l’église Sainte-Marguerite jusqu’à la chapelle de La Pausa. La ferveur et la passion se traduisent par six tableaux de la Passion joués devant la foule. Une sorte de "théâtre populaire" où se déclinent des saynètes: Jésus au jardin des oliviers, Jésus à la colonne, Ecce Homo, Jésus sur le chemin du calvaire, Jésus sur la croix et Jésus au tombeau.

2. S’immerger dans le passé

Pourquoi ce "rituel" immuable est-il instauré depuis 1467? L’histoire relate que la peste ravageait les régions méditerranéennes depuis Menton jusqu’à l’Espagne. Même si certaines sources disent que Roquebrune-Cap-Martin n’aurait pas été touchée par ce fléau. Toujours est-il que le 28 juillet une neuvaine de prières à la Sainte Vierge va débuter. Le 5 août, fête de Notre-Dame des neiges et dernier jour de la neuvaine, c’est le soulagement: l’intervention divine tant attendue a eu lieu. De là, naîtra la procession.

3. Faire la fête le soir avec les Coqs Roquebrunois

En fin de journée, à partir de 20h, le comité des fêtes du village apporte sa touche festive à cette journée. Un peu plus de 600 litres de soupe au pistou sont préparés, notamment par les cuisiniers locaux. Servie gratuitement, la soupe au pistou draine de nombreux participants qui se doivent de prévoir couverts et assiettes. Autour de 22h, le bal sera lancé avec l’incontournable Jean-Max.

 

4. S’imprégner de l’ambiance avec la messe

Que vous soyez croyant ou non, qu’importe! À 10h, l’église Sainte-Marguerite ouvrira ses portes pour une messe traditionnelle. Un passage obligatoire pour s’imprégner de l’ambiance unique du 5 août. Pour ceux qui ne connaissent pas l’édifice religieux, l’église Sainte-Marguerite est une ancienne chapelle du XIIIe siècle, agrandie au XVe siècle et remaniée au XVIIe siècle. À l’intérieur, plusieurs éléments décoratifs intéressants dont deux tableaux: la Crucifixion et la Déploration du Christ de Marc-Antoine Otto.

5. Convivial apéritif d’honneur place de la République

Au sortir de la messe, c’est bien souvent le moment des retrouvailles vers 11h du matin. Les figurants qui s’apprêtent à défiler se retrouvent. Certains viennent des quatre coins de France. En présence, du comité d’organisation, des élus locaux et des autorités religieuses. Les allocutions sont bien souvent marquées par la fidélité au serment fait il y a plusieurs siècles, depuis 1467. Le discours relatant l’origine de la procession est rappelé puis, l’apéritif d’honneur est ouvert.

 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.