“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Chris Clavel danse la salsa

Mis à jour le 08/04/2016 à 05:06 Publié le 08/04/2016 à 05:06
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Chris Clavel danse la salsa

Non, Chris Clavel ne donne pas des cours de danse sur internet.

Non, Chris Clavel ne donne pas des cours de danse sur internet. Contrairement à ce que le nom de sa société pourrait laisser penser, Websamba, dont une filiale a ouvert à Monaco l'an dernier, est spécialisé dans la création de sites, l'optimisation du référencement, le marketing ou encore la réputation en ligne. Chris Clavel est un pro du web, en somme. Le clin d'œil à la samba est personnel. « J'ai vécu au Brésil et j'adore ce pays », sourit-il.

Alors, rien que pour ça, il n'a pas hésité une seconde à s'inscrire à cette mission économique à São Paulo, où il compte déjà des amis et des clients. Le bilan de son séjour dans la capitale économique du Brésil dépasse ses espérances. « J'ai voyagé avec une délégation de chefs d'entreprise de qualité. Des rendez-vous ont été fixés à notre retour à Monaco. » Un projet est même né à São Paulo : « Je vais refaire le site du cabinet Frayre et associés », annonce-t-il.

Le bonheur n'est pas venu qu'au sein de la délégation du Monaco Economic Board. Chris Clavel a eu une excellente touche brésilienne. « J'ai eu un très long rendez-vous avec les responsables d'une agence brésilienne de marketing de contenu, dont le réseau s'étend dans tout le pays. Ça pourrait devenir un gros marché pour nous. » De quoi se réjouir en dansant une petite samba.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.