“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

CHPG : un nouveau pôle de consultation externe

Mis à jour le 30/01/2016 à 05:08 Publié le 30/01/2016 à 05:08
Le plan d'accès au nouveau pôle de consultation externe.	(DR)
Monaco-matin, source d'infos de qualité

CHPG : un nouveau pôle de consultation externe

Ce lundi 1er février, le Centre hospitalier Princesse-Grace transfère une partie de ses consultations externes dans un pôle dédié au sein du bloc C des Tamaris.

Ce lundi 1er février, le Centre hospitalier Princesse-Grace transfère une partie de ses consultations externes dans un pôle dédié au sein du bloc C des Tamaris. Une nouveauté qui vise à améliorer l'accueil et de la qualité de prise en charge de ses patients, soutenue par le gouvernement princier. L'établissement dispose ainsi de nouvelles surfaces pour regrouper, dans un lieu unique et moderne, une grande partie de ses services de consultations externes.

Dès lundi, seront donc localisées, dans le bloc C des Tamaris, les consultations externes d'ophtalmologie, de pédiatrie, d'anesthésie, de rhumatologie, de dermatologie, d'endocrinologie, de gynécologie-obstétrique ainsi que le centre de lutte contre la douleur.

Les patients pourront bénéficier de ce nouveau pôle de consultations, situé face au CHPG et accessible par une passerelle piétonne le reliant à l'esplanade de l'hôpital, mais aussi par une entrée située au pied du bâtiment des Tamaris sur l'avenue Pasteur, à proximité immédiate du parking Visiteurs.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.