“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Chicanes Express

Mis à jour le 27/05/2019 à 10:34 Publié le 27/05/2019 à 10:34

Chicanes Express

Ici comme ailleurs, il a débarqué samedi matin en provenance de l’usine Mercedes de Brackley.

Ici comme ailleurs, il a débarqué samedi matin en provenance de l’usine Mercedes de Brackley. Après une séance intensive de simulateur outre-Manche destinée à préparer le récital monégasque des Flèches d’Argent, Esteban Ocon s’est mis en mode expert. L’ancien pilote Force India, contraint de ronger son frein dans le paddock cette saison, a en effet coiffé pour la première fois le casque de consultant Canal + au pied du Rocher, rejoignant ainsi Jacques Villeneuve, Alain Prost, Jean Alesi, Franck Montagny et Loïc Duval. « Esteban intervenait déjà souvent à notre micro, précise Julien Fébreau, le commentateur des Grands Prix sur la chaîne payante. Désormais, les abonnés profiteront régulièrement de ses analyses. En particulier lors du prochain GP de France au Castellet où il sera un maillon important de notre dispositif spécial. »

Si l’on en croit notre photo, Kelly Piquet (à gauche) est venue à Monaco avec une bonne copine. Mais aussi avec son copain, le pilote russe Daniil Kvyat, qui roule pour Toro Rosso. Il faut vous dire que chez les Piquet, tout tourne autour de la F1 ! Le père Nelson, fut champion du monde en 1981, 1983 et 1987. L’un de ses sept enfants (!), Nelson Junior, a roulé lui aussi en F1, mais avec moins de succès. Et Kelly, elle, roule donc des mécaniques sous l’œil attendri des photographes…

Encore vingt bougies !

Après avoir célébré en 2018 les vingt ans de sa victoire aux 24 Heures du Mans, Stéphane Ortelli a profité de ce GP de Monaco pour fêter deux décennies de partenariat avec One-Too, le spécialiste de l’outil électronique basé à Carros. C’était au restaurant Le Nautic de sa cousine Wendy, avec le patron de One-Too, Jean-Pierre Marlier, et donc au bord de la piste où il avait gagné deux fois en Supercup (2000, 2001) dans une superbe Porsche orange.

Cyril Dodergny
J.-M. Folleté/ACM

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct