"C’était la panique": le chauffeur aide une femme à accoucher dans son bus à Toulon

Nabil Boushaba a accompagné une Toulonnaise, prise de violentes contractions, dans son car qui effectue la liaison entre la gare de Toulon et l’hôpital Sainte-Musse. Mission réussie.

Article réservé aux abonnés
F. DUMAS Publié le 29/09/2022 à 18:12, mis à jour le 29/09/2022 à 18:51
Habitué de la ligne 9, Nabil, conducteur de bus, s’est improvisé chirurgien accoucheur! Avec brio. Photo DR

C’est une petite fille prénommée Orianna. Plus tard, sa maman lui racontera comment elle est née: dans le bus de la ligne 9 un matin miraculeux de septembre. Et outre son papa (et sa maman), le héros du jour est Nabil Boushaba, jeune chauffeur, qui a permis à l’enfant de venir au monde dans des circonstances exceptionnelles.

"Lundi vers 10 heures, j’arrivais au terminus de la ligne, juste avant l’hôpital de Sainte-Musse, et tous les voyageurs sont descendus", raconte Nabil.

"Soudain, un monsieur est venu vers moi en me disant que sa femme ne se sentait pas bien. Elle se tenait debout, entre deux rangées de sièges et perdait les eaux. J’ai eu très peur qu’elle ait un malaise alors je n’arrêtais pas de lui parler. Je lui posais des questions, j’essayais de la rassurer. J’ai pris une serviette à moi et j’ai téléphoné immédiatement aux pompiers puis à ma direction. Le papa m’a aidé et, à nous deux, on a installé la maman le mieux possible en cas d’accouchement. Quelques minutes après, le bébé est arrivé. C’était la panique mais on se disait qu’il fallait assurer à tout prix. Mon obsession, c’était d’éviter tout malaise de la maman."

"J’ai fonctionné à l’adrénaline"

Finalement, la petite Orianna est apparue et les secours ont pris le relais. "Durant tout cet épisode, j’ai fonctionné à l’adrénaline. Je me disais qu’il fallait absolument que cette aventure se finisse bien. Ce fut le cas. Par chance, l’hôpital se trouvait tout près. Depuis, en tournée, on m’appelle docteur!", rigole Nabil.

Aujourd’hui, Orianna se porte comme un charme. Sa maman aussi. Réseau Mistral a promis de lui offrir un abonnement d’un an pour ses trajets en bus. Quant à Nabil, on espère que, lui aussi, aura droit à une belle surprise de la part de son entreprise.

 

Malaise cardiaque à bord

Mais cet accouchement en bus n’est pas le seul événement à avoir marqué les chauffeurs toulonnais ces derniers jours. D’autres se sont illustrés récemment.

Jeudi dernier, un autre conducteur, Hadji Lakdhar, a permis à un jeune étudiant d’échapper à ses poursuivants en l’accueillant dans son bus. Il avait été victime d’un coup de couteau au niveau de l’université de La Garde. Le chauffeur a mis ses passagers en sécurité et a prodigué les premiers soins à la victime, touchée au thorax, avant l’arrivée des secours.

Enfin, trois jours plus tard, un troisième conducteur a alerté les pompiers après le malaise d’un passager à bord de son bus. Trois contrôleurs présents, Cédric Morenton, Antoine Moreno et Julien Gabriel, ont installé la victime en position latérale de sécurité et ont débuté un massage cardiaque. Qui lui a peut-être sauvé la vie.

En quelques jours, les chauffeurs et contrôleurs de bus toulonnais sont devenus des héros du quotidien. La direction les a félicités: "Avant d’être agents du réseau Mistral, ils sont avant tout des femmes et des hommes, enclins à des actes de citoyenneté". Voire des actes exceptionnels comme celui de Nabil Boushaba.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.