“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Cet artiste peint avec ses yeux à Monaco

Mis à jour le 17/03/2016 à 05:09 Publié le 17/03/2016 à 05:09
À gauche, Claude le modèle. Tout à droite, Michel, le peintre qui dessine avec ses yeux. Ses mouvements oculaires sont captés par une caméra spéciale, un eye-tracking.

À gauche, Claude le modèle. Tout à droite, Michel, le peintre qui dessine avec ses yeux. Ses mouvements oculaires sont captés par une caméra spéciale, un eye-tracking. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Cet artiste peint avec ses yeux à Monaco

L’artiste a installé sa « Portrait Factory » à la Villa Sauber. Les curieux peuvent découvrir son travail jusqu’à dimanche. Ils peuvent même s’inscrire pour participer au projet

Michel Paysant réalise des portraits. Pourtant l'artiste n'a ni crayons ni pinceaux ni même de l'encre ou de l'huile. En réalité, il peint avec ses yeux. Grâce à une technologie, l'eye-tracking. Une sorte de caméra enregistre ses mouvements oculaires et les reproduit. Le public peut découvrir cette technique étonnante jusqu'à dimanche à la Villa Sauber. Cette rencontre s'inscrit dans le LAB, un projet consistant, pour le NMNM, à ouvrir les portes de ses coulisses depuis le 26 novembre dernier jusqu'au 20 mars.

C'est donc Michel Paysant qui va clore le cycle des « conversations » avec les visiteurs. Il présentera son travail, sa « Portrait Factory », à l'occasion d'une rencontre demain, vendredi, à 18 heures. Le public curieux peut s'inscrire pour, à son tour, expérimenter la peinture avec le regard jusqu'à ce week-end.

Le visuel et le tactile

En début de semaine, l'artiste a reçu Claude Garrandes, un artiste niçois aveugle, président de l'association Arrimage dédiée aux personnes non-voyantes. Chacun a tiré le portrait de l'autre à sa façon. Le premier avec ses yeux. Le second avec ses mains. Le visuel et le tactile. Deux approches a priori différentes qui pourtant trouvent des convergences. «Une partie de l'histoire de l'art concerne le dessin aveugle, rappelle Michel Paysant. Matisse dessinait les yeux fermés.»

« Il avait une obsession : la peur de la cécité, poursuit Claude Garrandes. Il ne voulait pas que son regard fausse le travail de sa main. »

Michel et Claude ont participé au tournage d'un film, Voyant Non Voyant, réalisé par Philippe Puicouyoul en début de semaine. L'objectif est justement de montrer le travail de l'un et de l'autre et l'interaction qu'il existe entre les deux. L'association Arrimage est une habituée du NMNM puisqu'elle propose aux non-voyants des visites personnalisées des expositions de la Villa Paloma ou de la Villa Sauber.

Pour aller encore plus loin dans la démarche artistique, on pourra voir la dernière coproduction NMNM/DRAF (David Roberts Art Foundation) dans laquelle Michel Paysant utilise ses yeux mais cette fois… pour faire de la musique.

« La technologie de l'eye-tracking a de l'avenir. À l'instar des téléphones et tablettes tactiles, ce n'est pas une utopie que d'imaginer un jour se servir des mouvements oculaires pour utiliser des appareils électroniques », souligne l'artiste. D'autant que ce procédé existe déjà depuis une cinquantaine d'années et qu'il est actuellement en plein développement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.