“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"C'est une première en Europe": au Monte-Carlo Bay, les voitures électriques se rechargent en 15 minutes

Mis à jour le 10/05/2019 à 08:51 Publié le 10/05/2019 à 08:49
(De gauche à droite): Thomas Battaglione, Frédéric Darnet, Bernard Fautrier et Serge Telle, hier matin, pour le lancement du superchargeur au Monte-Carlo Bay Hotel & Resort.

(De gauche à droite): Thomas Battaglione, Frédéric Darnet, Bernard Fautrier et Serge Telle, hier matin, pour le lancement du superchargeur au Monte-Carlo Bay Hotel & Resort. Photo J.D.

"C'est une première en Europe": au Monte-Carlo Bay, les voitures électriques se rechargent en 15 minutes

L’installation d’un superchargeur a été inaugurée ce jeudi au Monte-Carlo Bay Hotel & Resort. Un équipement urbain unique en Europe qui rend le véhicule électrique encore plus facile.

Charger sa voiture électrique (presque) aussi rapidement que faire un plein à la pompe, c’est possible!

Ce jeudi, le ministre d’État Serge Telle, le directeur général de la Smeg Thomas Battaglione et le directeur général du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort Frédéric Darnet ont dévoilé un nouveau superchargeur à l’entrée de l’établissement hôtelier de la SBM.

L’investissement serait de 80.000 euros. C’est une offre - pour l’instant gratuite et disponible pour tous - qui permet de recharger la batterie de son véhicule en 15 minutes (au lieu de cinq heures à une borne "classique").

"Ce superchargeur en site urbain est une première en Europe!" assure Frédéric Darnet. Il poursuit ainsi une politique qui porte ses fruits puisqu’en trois ans, après de nombreux aménagements (panneaux photovoltaïques par exemple), le Monte-Carlo Bay a baissé sa consommation de 2,5 millions de kW/h, soit -25 %! Preuve que le modèle économique est rentable.

"Il y a un retour sur investissement correct et réel", assure Frédéric Darnet.

Et même si le service proposé par le nouveau chargeur ultrarapide augmente forcément la consommation, l’objectif est bel et bien d’accompagner avec détermination la transition énergétique.

Rencontre avec les protagonistes du projet.

Ce superchargeur existe-il depuis longtemps?
Thomas Battaglione: Ce modèle, fourni par l’entreprise Efacec, est très récent. Il s’agit du matériel le plus puissant actuellement disponible. Seules quelques unités ont été expérimentées à ce jour sur des aires d’autoroutes ou des zones d’activités industrielles.

L'installation et la maintenance sont-elles compliquées?
T.B.: Ce sont des équipements complexes. La borne elle-même n’est que la partie émergée d’un iceberg qui comprend également une unité de puissance non visible du public.

Entre eux, la liaison s’effectue à une tension élevée en courant continu. À ce niveau de puissance, les câbles qui se connectent au véhicule surchaufferaient s’ils n’étaient refroidis par un liquide réfrigéré. Enfin, une communication intelligente s’établit entre la voiture et la borne pour piloter la charge en fonction des caractéristiques et de l’état des batteries.

Cette borne est-elle destinée à servir de test en vue de l'équipement du parc public de Monaco?
T.B.: Il s’agit effectivement d’une opération pilote destinée à la fois à mesurer la demande des automobilistes, à se forger une expérience sur les recharges de ce type et à montrer le savoir-faire de la Smeg qui a conçu ce projet, et qui va exploiter et superviser ce point de charge avec tous ceux opérés dans le cadre de son offre d’électromobilité « evZen ».

En quoi le MC Bay est-il partenaire de la Smeg sur cette installation?
Frédéric Darnet: Nous sommes un partenaire de longue date de la Smeg dans les solutions de transition énergétique. Le Monte-Carlo Bay a accepté de participer à ce projet inédit, de réaliser la connexion électrique à son installation et, surtout, de permettre aux conducteurs de venir se charger devant l’établissement.

Un partage d’informations pour établir un retour d’expérience sera permanent avec la Smeg pour guider les choix futurs à Monaco en général et dans le secteur hôtelier et touristique en particulier.

Achour Daïra, directeur technique du Monte-Carlo Bay: Ce dispositif entre parfaitement en cohérence avec la politique environnementale de notre établissement : nous comptons jouer un rôle moteur dans l’électromobilité de façon éco-responsable. L’électricité qui alimente la borne provient des panneaux photovoltaïques installés sur notre toiture en journée et d’électricité verte achetée à la Smeg le reste du temps.

D'une manière générale, comment avez-vous vu évoluer le véhicule électrique en Principauté?
T.B.: Nous assistons à une tendance qui existe ailleurs dans le monde et qui est encore plus forte en Principauté grâce à une politique ambitieuse du gouvernement en matière de mobilité durable, notamment grâce à un dispositif de subvention.

Cette politique est également fortement soutenue par la Fondation Prince Albert II de Monaco et mise en valeur actuellement au salon Ever. Très clairement, aujourd’hui, tous les signaux sont au vert pour adopter l’usage du véhicule électrique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct