"C'est inadmissible": aucun train ne circule entre Nice et Vintimille ce week-end, pas de bus de substitution mis en place

Du vendredi 25 novembre à 20h au dimanche 27 novembre à 9h, aucun train ne circulera entre Nice et Vintimille. La SNCF ne propose aucune solution de substitution pendant ce week-end, les élus sont en colère.

Article réservé aux abonnés
Margaux Boscagli Publié le 21/11/2022 à 15:46, mis à jour le 21/11/2022 à 13:52
Les usagers de la ligne Nice-Vintimille n'auront solutions de transport en commun. Ils devront se déplacer en voiture. Photo archives Nice-Matin

La SNCF va entreprendre un important chantier de mise en accessibilité des quais de la gare de Beaulieu-sur-Mer le dernier week-end de novembre.

La circulation des trains sera ainsi totalement interrompue dans les deux sens entre Nice et Vintimille à partir du vendredi 25 novembre à 20 heures jusqu’au dimanche 27 novembre à 9 heures.

La SNCF ne compte mettre en place aucune substitution routière et conseille plutôt aux voyageurs de reporter leurs déplacements, précisant que ce chantier est organisé en week-end "pour ne pas impacter les trains du quotidien en semaine".

Pour ceux qui devront tout de même se déplacer, et souhaitent le faire en transports en commun, il ne faudra donc compter que sur les lignes de bus des réseaux Zou! et Zest.

Quelles solutions?

Entre Nice et Monaco: vous pouvez emprunter la ligne 607 du réseau Zou!, et la ligne Noctamb’us N100 en heure tardive.

 

Entre Monaco et Menton: vous pouvez emprunter la ligne 7608 du réseau Zou!, en correspondance avec la ligne 607.

Attention, néanmoins, ces lignes sont-elles mêmes perturbées en ce moment en raison de travaux et de la mise en sens unique de l’avenue Jean-Jaurès à Roquebrune-Cap-Martin.

Entre Menton et Vintimille: vous pouvez emprunter la ligne 25 du réseau Zest à l’arrêt Menton Gare Routière.

Des élus locaux réagissent

"L’annonce de la SNCF TER SUD de ne faire circuler aucun train entre Nice et Vintimille (...) pour des travaux dans la gare de Beaulieu-sur-Mer peut s’entendre. Mais qu’aucun bus de substitution ne soit mis en place durant cette interruption est inadmissible", a réagi le groupe d’opposition Agir pour Roquebrune-Cap-Martin sur les réseaux sociaux.

 

"Les dysfonctionnements sur cette ligne sont légion. Les promesses d’amélioration du président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier, et avant lui de Christian Estrosi, ont fait long feu et ne trompent plus personne. Les habitants des Alpes-Maritimes entre Nice et Menton sont considérés comme des citoyens de seconde zone", dénoncent-ils.

Elu au sein de ce groupe, le conseiller municipal roquebrunois Guillaume Contesse indique quant à lui avoir sollicité la députée RN Alexandra Masson (dont il est le suppléant, ndlr) à ce sujet.

"La SNCF va priver de trains 60.000 Maralpins résidant entre Menton et Nice entre le 25 et le 27 novembre sans proposer de moyens de substitution comme le prévoit sa mission de service public… Alors que le président de la région PACA et Christian Estrosi s’enorgueillissaient il y a une semaine que notre région soit pilote au niveau national pour la transition écologique, ils vont, pour ce 1er week-end des courses de Noël, obliger les habitants de l’Est du département à prendre leur voiture sans solutions de transports en communs!", déplore-t-il.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.