“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

C'est encore "L'Eto" sur le port Hercule

Mis à jour le 26/08/2016 à 05:02 Publié le 26/08/2016 à 05:02
Ancien de La Marée, Gérard Sukiasyan a donné l'impulsion pour la création de cet endroit où l'on peut déguster, en exclusivité, du vin bleu.

Ancien de La Marée, Gérard Sukiasyan a donné l'impulsion pour la création de cet endroit où l'on peut déguster, en exclusivité, du vin bleu. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

C'est encore "L'Eto" sur le port Hercule

Bye bye le Black Legend. Après un lancement en grande pompe en octobre 2009, le restaurant-discothèque imaginé par le groupe Floirat, au concept plusieurs fois repatiné ces dernières années, a définitivement baissé le rideau au début de l'été. Pour laisser la place à L'Eto, signifiant « l'été » en russe.

Un établissement nouveau venu sur le port de Monaco. Ou plutôt en cours de naissance. Si, pour le moment, seule la terrasse est exploitée, à l'automne, l'établissement au complet devrait rouvrir et être baptisé « Epatage ». Un néologisme pour la langue de Molière, mais un mot souvent utilisé dans la langue russe, pour parler d'étonnement.

« Ce que nous voulons, c'est créer un lieu qui n'existe pas à Monaco, qui mélange le cabaret, le club et le restaurant », détaille Gérard Sukiasyan.

Chantal Thomass pour le style

Après deux années à gérer le restaurant La Marée, c'est lui, l'Arménien d'origine, qui a eu l'idée de créer cet établissement, épaulé par des fonds de groupes d'investissements anglais et français.

Objectif visé : la clientèle russe, mais pas que. « Nous voulons être un endroit cosmopolite, où l'ambiance est unique. » L'unique, cela tient aussi dans le vin bleu, exclusivité proposée dans l'établissement. Sorte de rosé, annoncé 100 % organique et coloré par la peau du raisin qui lui donne cette couleur océan.

En cuisine, Gérard Sukiasyan a débauché Emmanuel Deu du Buddha Bar pour des plats à tendance asiatique.

Enfin, c'est la créatrice Chantal Thomass qui va prendre soin de penser la décoration des lieux pour sa grande ouverture en décembre. Une caution qui promet du chic à l'endroit.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.