Rubriques




Se connecter à

"C’est devenu un rêve qui se transforme en réalité". Elles prennent la route du rallye Aïcha des gazelles

Samedi 18 septembre, au départ de Nice, sera lancé le coup d’envoi du rallye Aïcha des gazelles. Compétition 100% féminine depuis 1990, l’objectif est de montrer que les femmes sont elles aussi capables de réaliser des sports extrêmes. Une Mentonnaise et une Niçoise seront de la partie pour réaliser leur rêve.

Théo Leclerc Publié le 15/09/2021 à 16:30, mis à jour le 15/09/2021 à 16:31
Émilie à gauche et Daniela à droite, équipage 116 du rallye Aïcha des gazelles 2021. Photo J-F. 0.

Qui n’a jamais imaginé se lancer du jour au lendemain dans une nouvelle aventure?

C’est en tout cas ce qu’ont entrepris Émilie Demay, 34 ans, agent hospitalier au centre cardio thoracique de Monaco et Daniela Varese, 44 ans, agent de sécurité dans le même centre. Amies dans la vie, c’est en mars 2019 qu’elles se décident à participer au rallye des gazelles, une course de voitures extrême, dans le désert du Maroc. Inspirées par des collègues de travail qui avaient tenté l’expérience en 2019, elles ont voulu rouler sur leurs traces: "On avait suivi le périple de nos collègues. Elles avaient d’autant plus été sponsorisées par le centre cardio thoracique. C’est ce qui nous a décidées de nous lancer dans l’aventure."

L’ingrédient essentiel à leur aventure: des sponsors, pour financer leur projet. Après avoir tapé à toutes les portes et essuyé un grand nombre de refus, elles se retrouvent à l’aube de cette course avec un total de 14 sponsors dont un principal: le centre cardio thoracique de Monaco. La ville de Menton est également de l’aventure: "Il était fondamental pour nous d’avoir des sponsors pour pouvoir réaliser notre projet. En tout, on doit être bien aux alentours de 40.000 euros. Il était donc important d’en avoir pour financer la location de la voiture, l’assurance, l’inscription, etc…", indiquent-elles.

Une longue préparation

Pour se préparer, elles ont voulu faire les choses bien. Elles se sont financées un stage d’une semaine de conduite extrême au Maroc. Il leur a permis de se former au terrain et aux règles de course. Si beaucoup décident de ne pas le faire, pour elles, c’était la priorité pour éviter de se mettre en danger: "On veut que cela soit une bonne expérience et non un calvaire."

 

Les participantes, appelées en course "les gazelles", ont pour objectif de relier plusieurs balises dans l’ordre, en parcourant la plus courte distance possible. Le principe: la vitesse ne compte pas. Elles n’ont aussi pas de GPS, ce qui les oblige à rouler "à l’ancienne", en faisant du hors-piste et en se repérant à l’aide d’un tracé. Libre à elles de choisir le meilleur chemin ou la meilleure stratégie pour être sur le parcours le plus court possible.

Au total, ce n’est pas moins de 8 jours de courses qui sont prévus et des centaines de kilomètres à parcourir entre chaque étape.

C’est près de 381 "gazelles" et 190 équipages qui s’élanceront pour la course avec 14 nationalités représentées: "C’est une grande fierté pour nous de réaliser cette expérience dans un sport qui est assez masculin à la base. Ce n’est pas donné à tout le monde donc on est heureuse d’être là", disent-elles en souriant.

 

Leur objectif? Déjà de terminer la course "et en un seul morceau" plaisantent-elles.

Si elles sont motivées mais ne visent pas les premières places, elles veulent avant tout prendre du plaisir et rendre fiers leurs proches et amis qui les soutiennent depuis le début de cette aventure: "On a confiance l’une envers l’autre, c’est le principal. On pourra dire lorsqu’on sera dans la course, que ce qui est devenu notre rêve, se transforme véritablement en une réalité..."


À savoir: Vous pouvez suivre en direct la progression des véhicules sur le site live du rallye. Il suffit de vous rendre sur la page officielle de la course et de renter sur le lien internet: https://live2021.rallyeaichadesgazelles.com.

Il est également possible d’envoyer votre soutien pour un équipage via ce même lien dans l’onglet "écrire". Actif dès le 23 septembre.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.