“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces grandes dames du petit écran font bouger les lignes

Mis à jour le 17/06/2018 à 05:10 Publié le 17/06/2018 à 05:09
Dina Shihabi, le sourire de l'indépendance et la rage d'y parvenir.

Dina Shihabi, le sourire de l'indépendance et la rage d'y parvenir. Jean-François Ottonello

Ces grandes dames du petit écran font bouger les lignes

On vous avait prévenu, le 58e Festival de télévision restera comme un millésime engagé. La preuve avec ces six actrices de tempérament - et de talent - et leurs messages d'émancipation, d'espoir…

Dina Shihabi est une actrice d'origine saoudienne. À 28 ans, elle vient de décrocher son premier grand rôle aux États-Unis dans la série Tom Clancy's Jack Ryan, projetée en avant-première mondiale au Festival de télévision de Monte-Carlo.

Son personnage, Hani, est une mère de famille indépendante, portant le hijab, qui déplace des montagnes pour protéger ses enfants. Une femme de caractère, authentique et poignante, dont Dina est « tombée amoureuse » à la lecture du scénario.

Née d'une mère française, de Montpellier, et d'un père saoudien, Dina a poursuivi ses rêves d'enfant dans l'adversité d'une société impitoyable avec les femmes. Aujourd'hui à l'affiche du nouveau blockbuster de la plateforme Amazon Prime Videos, l'actrice n'a rien oublié de ses combats et encore moins de ses racines. Entretien coup-de-poing… dans un gant de velours.


La suite du direct