Rubriques




Se connecter à

Ces enfants réfugiés sont le monde de demain

Amnesty International a rendu son rapport annuel. Sa présidente Geneviève Garrigos était à Nice, hier, pour évoquer les points clés d'un rapport marqué, une fois encore, par la crise des réfugiés

Stéphanie Gasiglia Publié le 13/03/2016 à 05:10, mis à jour le 13/03/2016 à 05:10
Geneviève Garrigos, à Nice, au siège d'Amnesty International, rue Gioffredo.
Geneviève Garrigos, à Nice, au siège d'Amnesty International, rue Gioffredo. François Vignola

Les droits humains sont en danger. Encore. Toujours. Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l'Homme dans le monde, Amnesty International évoque des violations graves des droits économiques, sociaux, civils et politiques dans de nombreux pays, dont la France. Et s'alarme de « la plus grave crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale ». Geneviève Garrigos, la présidente de l'ONG, était à Nice, hier.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.