Rubriques




Se connecter à

"Cela devait être pour un remplacement de 7 mois et ça fait 35 ans": l'incroyable parcours du chef de cuisine du Palais de Monaco

Christian Garcia est au service de la famille princière depuis 1987. Il est également le président depuis 2007 du Club très fermé des Chefs des Chefs. Il vient d’être décoré de la médaille du mérite agricole.

La rédaction Publié le 03/05/2022 à 15:15, mis à jour le 03/05/2022 à 15:21
Le chef a reçu sa distinction au Palais princier en présence du prince Albert et d’une partie de son équipe. La distinction lui a été remise par Guillaume Gomez, ancien chef de l’Elysée aujourd’hui représentant personnel du président Macron pour la gastronomie et l’alimentation. Photos Axel Bastello/Palais princier

Quand il a franchi le seuil des cuisines du Palais princier un jour de 1987, ce devait être pour un remplacement de 7 mois. Trente-cinq ans plus tard, il y est toujours. Et il excelle dans son art.

Christian Garcia est le chef du Palais de Monaco. Français, "mais Monégasque de cœur", il a d’abord été au service du prince Rainier, il mitonne aujourd’hui les repas du prince Albert II, de son épouse Charlène et des enfants princiers.

Déjà Chevalier de l’Ordre de Grimaldi, Chevalier des arts et des lettres, Christian Garcia vient de recevoir une nouvelle distinction, française cette fois: il a été nommé officier de l’Ordre du mérite agricole. Une distinction pour honorer notamment son parcours depuis 2007 en tant que président du Club des Chefs de Chefs (Lire ci-dessous).

Rencontre avec ce chef au parcours exceptionnel qui brille aussi par sa grande humilité.

 

Comment devient-on chef du Palais princier?

C’est une très belle histoire. J’ai été formé au lycée hôtelier de Monaco et j’ai fait mes classes dans différents établissements de Monaco. En 1987, alors que j’occupais un poste de premier commis à l’Hôtel de Paris, on m’a proposé de faire un remplacement pour 7 mois au Palais. J’avais 23 ans et je me suis dit que ça allait être une belle expérience à vivre. Je ne pensais pas que j’allais y rester pendant trente-cinq ans! Depuis, je n’ai plus quitté les cuisines du Palais. Et c’est tant mieux!

J’en suis le chef exécutif depuis 2004. Chaque année que je passe dans cet endroit est exceptionnelle. Je mesure ma chance tous les jours de travailler dans cet endroit unique au monde au service de la famille princière.

Quel est votre rôle?

Je suis en charge des repas officiels de la famille princière, des repas privés, des cocktails… De toutes les réceptions qui peuvent être organisées au Palais. J’ai vécu d’ailleurs des moments exceptionnels, comme l’année où j’ai servi Nelson Mandela.

 

Qui fait les menus au Palais?

Je fais des propositions au prince et à la princesse et ils décident. Soit directement quand ils viennent en cuisine, soit par signature.

Le prince Albert vient souvent en cuisine?

Oui très souvent. C’est un fin gourmet et un fin connaisseur de la gastronomie! Et j’ai beaucoup de plaisir à cuisiner pour lui.

Quel est le mets préféré du prince Albert?

Ah ça, je ne peux pas le dire! Je vais vous répondre d’une façon générale. Le prince Albert apprécie la cuisine du soleil, une cuisine méditerranéenne, une cuisine de la Riviera. Avec tous les produits locaux. Nous avons la chance de pouvoir utiliser tous les jours des légumes qui proviennent de la résidence de Rocagel. Et c’est une grande fierté pour le prince de pouvoir servir à ses invités des légumes de son potager. Des légumes entièrement bio, sans engrais chimiques. Et pour moi, travailler de tels produits est un vrai bonheur de cuisinier!

Avec le Club des Chefs de Chefs, Christian Garcia a côtoyé de nombreux chefs d’État, comme Angela Merkel, ancienne chancelière fédérale d’Allemagne ou encore Barack Obama, 44eprésident des États-Unis. Photo DR.
Le chef Christian Garcia a côtoyé de nombreux chefs d'Etat. Photo DR.

Christian Garcia est également président du Club des Chefs de Chefs (CCC). Et c’est à ce titre qu’il a été nommé officier de l’Ordre du mérite agricole.

Le CCC, c’est l’association gastronomique la plus exclusive du monde, fondée en 1977 à Collonges au Mont d’Or par le génie Paul Bocuse.

Une sorte de G20 de la gastronomie qui réunit exclusivement les cuisiniers personnels encore en exercice des chefs d'État comme celui de L’Élysée à Paris, de Buckingham Palace à Londres, de La Maison Blanche à Washington ou encore du Palais princier à Monaco.

Leur mission? Porter haut les couleurs de leur pays tout en facilitant, autour d’un bon repas, les rencontres entre leur patron et ses hôtes étrangers.

« C’est une grande fierté pour moi de présider ce club depuis 2007 qui compte actuellement un peu plus d’une vingtaine de chefs. Chaque année, nous avons un meeting dans un pays différent, où nous sommes reçus par le chef d’État. Barack Obama, Angela Merkel, le président de l’Inde Pranab Mukherjee, la reine d’Angleterre, les présidents français bien sûr…

Nous organisons également des dîners de charité. Je n’oublierai jamais en 2012 le dîner pour la paix que nous avions fait en Israël pour la Fondation Shimon Peres. C’était avec une brigade composée à 50% de Palestiniens et 50% d’Israéliens, réunis sous le même uniforme. Preuve que la cuisine qui est un moment de partage permet de rassembler. »

Faire le bien et rassembler par sa cuisine. Voilà ce qui anime Christian Garcia, qu’il soit dans sa cuisine du palais princier comme à la table d’un chef d’État aux côtés de ses pairs du Club des Chefs des Chefs.

Une entité qu’il préside d’ailleurs depuis 2007. "Pour durer à ce poste, il faut savoir rester à sa place, confie le chef. On n’a pas à se mettre en avant. On n’a rien à vendre. Je dis toujours: les étoiles, ce sont le prince et la princesse qui me les décernent!"

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.