“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cecilia Bartoli succède à Jean-Louis Grinda en 2023

Mis à jour le 04/12/2019 à 10:28 Publié le 04/12/2019 à 10:27
La princesse Caroline a fait cette annonce surprise hier soir à l’opéra.

La princesse Caroline a fait cette annonce surprise hier soir à l’opéra. Dylan Meiffret

Cecilia Bartoli succède à Jean-Louis Grinda en 2023

Le directeur de l’Opéra de Monte-Carlo a suggéré au souverain et à la princesse de Hanovre le nom de la diva pour prendre sa succession. Une proposition acceptée et une décision annoncée hier soir

Des passations aussi réjouies et chaleureuses sont extrêmement rares ! Hier soir, dans la salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, les principaux acteurs de la vie culturelle monégasque étaient invités pour une annonce gardée secrète jusqu’à la dernière seconde : Cecilia Bartoli succède à Jean-Louis Grinda à partir du 1er janvier 2023. Elle deviendra ainsi la première femme à diriger l’Opéra de Monte-Carlo.

Le moment est historique. Il fut singulièrement bien mis en scène et orchestré avec autant de simplicité que d’efficacité.

Sur une idée de Jean-Louis Grinda

En conférence de presse, la princesse de Hanovre, présidente du conseil d’administration de l’Opéra de Monte-Carlo, a expliqué : « En mars 2019, Jean-Louis Grinda a exprimé, tant à moi-même qu’au prince souverain, son désir de quitter, à terme, ses fonctions de directeur de l’Opéra de Monte-Carlo. Occupant cette position depuis juillet 2007, il estimait, en conscience, que le temps était venu de penser à “passer la main” à quelqu’un ayant de nouvelles idées pour l’opéra en Principauté. Jean-Louis Grinda a alors évoqué le nom de Cecilia Bartoli, qu’il avait informellement consultée, cette dernière, au-delà de ses qualités personnelles et professionnelles, étant déjà fortement impliquée en Principauté à la tête des Musiciens du Prince dont elle assure la direction artistique depuis leur création en 2016. Cette suggestion séduisante ne pouvait que retenir l’intérêt et l’attention de la présidente du conseil d’administration de l’Opéra. Validée par le prince souverain, une proposition a été alors transmise officiellement à Cecilia Bartoli qui l’a acceptée et j’en suis particulièrement heureuse. Bien évidemment, Cecilia Bartoli sera libre de poursuivre son exceptionnelle carrière de cantatrice, comme Jean-Louis Grinda était libre d’effectuer son travail de metteur en scène. »

La diva conservera également la direction des Musiciens du Prince.

Cecilia Bartoli

Jean-Louis Grinda

Cecilia Bartoli.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.