“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Carf : nouvelle tête, vote du budget, Spinelli applaudi...

Mis à jour le 22/02/2018 à 05:07 Publié le 22/02/2018 à 05:07
Le budget 2018 ne prévoit aucune hausse d'impôts locaux.

Le budget 2018 ne prévoit aucune hausse d'impôts locaux. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Carf : nouvelle tête, vote du budget, Spinelli applaudi...

Voici ce qu'il faut retenir du conseil de la Communauté d'agglomération de la Riviera française d'hier soir, dont le budget 2018 a été voté à l'unanimité

Les dés étaient jetés d'avance. Suite au rapport d'orientation budgétaire présenté au dernier conseil communautaire, on ne s'attendait guère à des débats musclés pour le vote du budget 2 018. Lequel a été voté à l'unanimité, hier soir. Sans voix discordantes, donc. Il ne prévoit pas d'augmentation des taux d'imposition et de taxes pour l'année 2 018. Ni de recours à l'emprunt. Dans une litanie de chiffres exposée par Jean-Claude Guibal, on retiendra surtout que la Communauté d'agglomération de la Riviera française compte investir cette année pas loin de 16 millions d'euros sur le territoire. Avec des dossiers d'envergure qui voient enfin le bout du tunnel après des années d'atermoiement, à l'instar du pôle d'échange multimodal de Menton.

La séance a aussi été l'occasion d'accueillir un nouveau visage parmi les élus : Olivier Chantreau, en remplacement du maire démissionnaire de Castillon, Philippe Rion. Autre moment symbolique, loin d'être anecdotique et reflétant l'esprit de franche camaraderie dans les rangs de la Carf : l'arrivée de Gérard Spinelli, sous les applaudissements nourris de l'assemblée communautaire. Le maire de Beausoleil ayant obtenu, mardi, la relaxe dans l'affaire de la tour Odéon.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.