“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cap-d’Ail : une nuit à la bibliothèque !

Mis à jour le 23/10/2019 à 10:27 Publié le 23/10/2019 à 10:27
Ils étaient vingt-cinq, en pyjama et avec leur doudou, pour cette première «pyjama party» de la médiathèque. La prochaine fois, les bibliothécaires aussi seront en pyjama !

Ils étaient vingt-cinq, en pyjama et avec leur doudou, pour cette première «pyjama party» de la médiathèque. La prochaine fois, les bibliothécaires aussi seront en pyjama ! O.V.-M.

Cap-d’Ail : une nuit à la bibliothèque !

Que diriez-vous de passer une soirée dans une bibliothèque en pyjama ?

Que diriez-vous de passer une soirée dans une bibliothèque en pyjama ? Une drôle d’idée qu’ont eu les bibliothécaires de la médiathèque de Cap-d’Ail pour fêter le début des vacances. Une idée un peu folle qui a trouvé écho auprès des enfants de la ville puisque cette soirée pas comme les autres a vite affiché « complet ».

Ce vendredi, ils étaient vingt-cinq enfants, venus malgré la pluie, commencer la nuit en pyjama avec leur doudou. Au programme : lectures, jeux de société, projection de film puis, après le pique-nique moquette pris en commun, de la peinture et encore un peu de lecture. Un moment où culture a rimé avec plaisir à en croire l’enthousiasme des jeunes participants.

Certains parents avaient choisi de rester pour assister à la soirée mais d’autres ont profité de ces quelques heures de tranquillité pour passer un moment entre eux. Cette « pyjama party », qui rappelle les anciennes « Nuits du Védoudou », était une première et, promis, il y en aura d’autres qui auront lieu le vendredi des vacances de février et le vendredi des vacances de Pâques. Devant le succès de cette initiative, le nombre de places devrait augmenter pour ces prochaines éditions.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.