“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cap-d’Ail dans le top 100 des villes les plus actives

Mis à jour le 13/02/2019 à 10:25 Publié le 13/02/2019 à 10:25
La commune a reçu le label «Ville active et sportive», niveau trois lauriers.

La commune a reçu le label «Ville active et sportive», niveau trois lauriers. maire de Cap-d’Ail

Cap-d’Ail dans le top 100 des villes les plus actives

Avec 5 % du budget de la commune, Cap-d’Ail s’engage depuis des années à développer le sport.

Avec 5 % du budget de la commune, Cap-d’Ail s’engage depuis des années à développer le sport. Cette politique volontariste se traduit par de l’aide aux associations, une installation d’équipements, des mises aux normes et, plus largement, l’encouragement aux activités physiques pour tous et tous les âges. Les efforts de la mairie sont aujourd’hui récompensés. Cap-d’Ail vient d’entrer dans le top 100 des communes les plus sportives de France avec l’obtention, à Angers, du label « Ville active et sportive » trois lauriers. Rejoignant ainsi un club de 54 villes (derrière six villes à quatre lauriers, la plus haute distinction). Dans les Alpes-Maritimes, Cap-d’Ail partage ce label avec Carros. C’est l’adjoint à la Jeunesse et au sport de Cap-d’Ail, Gilles Frasnetti, accompagné du directeur du service des sports, Axel Mazerboug, qui ont reçu le sésame en présence de la ministre des sports, Roxana Maracineanu.

Le maire, Xavier Beck, a commenté la nouvelle sur les réseaux sociaux : « Nous tenons à remercier le personnel municipal, les associations, les clubs, les licenciés, les bénévoles et tous les partenaires, publics ou privés, qui valent à Cap-d’Ail cette reconnaissance. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct