“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cannes et Monaco entrent dans leur valse estivale

Mis à jour le 10/07/2016 à 05:07 Publié le 10/07/2016 à 05:06
À gauche (Besch Cannes Auction) : René Lalique Molinard, Le Baiser du Faune. Flacon en verre, panse de forme circulaire ornée d'un médaillon décoré d'un faune courtisant une jeune femme. Dans son coffret à fermeture, intérieur en soie titré « Molinard Grasse Paris ». Période 1928. Estimation : 19 000 - 25 000 euros.
À droite (HVMC) : Important collier rivière à transformations. En platine et or gris, retenant par deux, puis trois rangs de diamants de taille ancienne disposés en draperie réunie par des agrafes diamantées, trois pampilles de diamants centrée chacune d'un saphir, dont deux saphirs de taille coussin pesant 8,44 cts et 7,64 cts et un saphir de taille rectangulaire pesant 15,07 cts. Le décolleté orné d'une marguerite de diamants, sertie, au centre, d'un diamant plus important pesant 2 cts environ. Estimation 500 000 - 700 000 euros.

Cannes et Monaco entrent dans leur valse estivale

Cannes Besch Auction et l'Hôtel des ventes de Monte-Carlo s'élancent pour leur traditionnel marathon de vacations cette semaine.

Cannes Besch Auction et l'Hôtel des ventes de Monte-Carlo s'élancent pour leur traditionnel marathon de vacations cette semaine.

Vétéran de ce créneau estival sur la Côte d'Azur, Jean-Pierre Besch investit l'hôtel Martinez du 16 au 18 juillet - il y reviendra au 15 août - avec deux thématiques rodées dans sa besace… et un joker dans la manche. Premier acte, samedi à 14 heures : le vin. Bourgogne, Pétrus, Dom Pérignon… L'expert Pascal Kuzniewski a encore arpenté les caves de France et de Navarre sans relâche pour présenter une carte sans égale.

Dimanche, à 14 h 30, surprise avec la dispersion d'une prestigieuse collection de flacons de parfum griffés Lalique. Et lundi, dès 14 heures dans les jardins du Grand Hôtel, au tour des mécaniques ! Un premier tour de piste sera consacré aux véhicules de sport et collection avec, en mascotte, la voiture de Tony Curtis dans Amicalement vôtre (ci-contre) ! Sur mandat judiciaire, huit véhicules, dont quatre Porsche, seront ensuite adjugés aux plus offrants.

Du quai Antoine-Ier au Café de Paris, en passant par le Yacht Club (vente de voitures et bateaux le 23 juillet), l'Hôtel des ventes de Monte-Carlo proposera pas moins de neuf ventes (!) du 17 au 24 juillet. Des vacations, dont une d'art russe, décryptées dimanche prochain mais, dès ce jour-là, des montres de collection (19 h) et importants bijoux (16 h) brilleront déjà dans le salon Bellevue du Café de Paris.

Ferrari Dino 246 GT M-Séries, 1971. Châssis n°01300. Moteur n°135C 000 000 6440450. À ce jour, la dernière Ferrari à moteur V6. Même propriétaire pendant 15 ans. Estimation : 290 000 - 320 000 euros.		 	(©BeschCannesAuction et HVMC)
Paire de tabourets de coiffeuse dits « à la souris ». Diego Giacometti, circa 1960, bronze à patine dorée, plateau de granit bleu des Andes. Estimation : 200 000 - 300 000 euros.	(©Artcurial)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct