“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Cannes bloque des projets immobiliers de type Airbnb

Mis à jour le 07/02/2020 à 11:32 Publié le 07/02/2020 à 11:32
La mairie de Cannes vient de bloquer quatre opérations de transformation d’immeubles d’habitation en meublés de tourisme.

La mairie de Cannes vient de bloquer quatre opérations de transformation d’immeubles d’habitation en meublés de tourisme. d’illustration C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Cannes bloque des projets immobiliers de type Airbnb

Cannes compte quelque huit mille meublés de tourisme.

Cannes compte quelque huit mille meublés de tourisme. Le deuxième plus grand parc d’appartements après Paris.

La municipalité cannoise a été l’une des premières de France à conclure, en 2016, un partenariat avec Airbnb en vue de la collecte et du reversement de la taxe de séjour. En décembre 2016, elle a instauré une déclaration en ligne, générant un numéro d’enregistrement du meublé devant obligatoirement être mentionné dans toutes les annonces publiées sur Internet par le propriétaire.

Dans l’hyper-centre

Nouvelle action forte pour encadrer le développement des plateformes de location saisonnière. Elle vient de bloquer, dans l’hypercentre (rues Marceau, des Belges, Félix-Faure, avenue du Maréchal-Joffre), quatre opérations de transformation d’immeubles d’habitation entiers en meublés de tourisme, en refusant le « changement de destination ».

« Les opérations massives commerciales par acquisition d’immeubles, les vidant de leurs habitants, doivent être combattues car elles accentuent la crise du logement et génèrent une concurrence déloyale vis-à-vis des hôteliers », explique la Ville dans un communiqué.

« Il ne s’agit pas de s’opposer à cette nouvelle pratique mais bien d’en contrer les abus », ajoute-t-on du côté de l’hôtel de ville. Dans cette démarche, la mairie invoque la nécessité juridique, inscrite dans le plan local de l’habitat, arrêté par la Communauté d’agglomération Cannes-Lérins en septembre 2019 et élaboré avec l’Etat, qui prévoit une évolution de la population cannoise de 0,12 % par an.

« Afin de lutter contre la prolifération des pratiques qui vident des immeubles entiers et de rester dans l’esprit de l’hébergement chez le particulier, en évitant des décisions au cas par cas, sources de contentieux, le PLU sera modifié en 2020 pour interdire ce type de changements de destination, plus particulièrement dans les quartiers en tension », conclut le communiqué.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.