Cannes 2022: la 13e édition d’Entr’2 Marches qui aborde le thème du handicap s'ouvre ce samedi

Le festival, qui aborde le thème du handicap, s’ouvre à de nouveaux horizons pour cette 13e édition qui débute ce jour. Sans se départir de l’esprit originel.

Pascal Fiandino pfiandino@nicematin.fr Publié le 21/05/2022 à 13:23, mis à jour le 21/05/2022 à 13:29
Marraine du festival dirigé par David Guillon, Florence Nicolas présente le documentaire autobiographique "Survivre", réalisé par Vincent Mottezce samedi. Photo P .F.

Ouverture. C’est aujourd’hui que débute, dès 11h à la salle Gilbert-Fort de la rue Mimon, la 13e édition d’Entr’2 Marches, avec la présentation de ce cru 2022, en présence des membres du jury. Jusqu’au 25 mai, le festival "qui ose les différences" proposera ensuite dix-neuf films au public.

Fruit d’un "long travail de sélection, assure son directeur artistique, David Guillon. Nous avons reçu près de 750 films cette année et nous avons la volonté d’offrir toujours plus de cinéma de qualité." Si le thème du handicap, ADN de la manifestation, demeure prégnant, il s’agit, avant tout, "de raconter des histoires humaines, singulières, qui peuvent toucher tout le monde". En introduisant "d’autres formes de différence", indique David Guillon, citant le film brésilien Soccer Boys et son "équipe de foot LGBT +".

Le livre s’invite à la fête

Dans la foulée de la présentation matinale, la cérémonie d’ouverture sera, dès 14h30, l’occasion d’un hommage à l’Ukraine, avec la diffusion de Nervous Breakdown, par le cinéaste Igor Parfenov. "Ce sera moins appuyé que le FIF, nous n’aurons pas Volodymyr Zelenski en visio", se marre le directeur artistique.

Qui enchaîne en évoquant un autre moment phare du festival. "Nous diffuserons My Apocalyptic Thanksgiving en avant-première mondiale, en présence des producteurs. C’est assez nouveau pour nous, puisque c’est un peu un film de genre. Il y a moins de zombies que dans Coupez! [diffusé en ouverture du FIF] mais il y en a quelques-uns…"

Entr’2 Marches, dont le programme propose de plus en plus de longs-métrages – "C’est intéressant, ça nous permettra peut-être d’avoir davantage de mainstream à l’avenir" – s’ouvre aussi, pour la première fois, à "une autre forme de narration: le livre".

 

Dominique Véran présente par l’esprit

En effet, les éditions cannoises Renaissens – qui ont la particularité de ne publier que des auteurs en situation de handicap – organisent une séance de dédicaces, mardi 24 dès 17h, avec Cécile Meslin (T’occupes pas de la marque du vélo, pédale!) et Hervé Dupont (De l’autre côté des étoiles), par ailleurs membres du jury.

Voilà: un festival "sous un nouveau mode", qui poursuit son petit bonhomme de chemin à l’ombre de son imposant grand frère. Sans jamais se départir de l’esprit originel insufflé par sa fondatrice, Dominique Véran, décédée en juin dernier. "Quand elle est partie, on s’est fait la promesse de garder ça, convient David Guillon. On n’invente rien, on poursuit son œuvre. Je l’ai eu en pensée avec moi durant toute la conception de cette édition. On doit faire sans elle, mais on espère livrer un bel hommage à ce qu’elle a lancé."

Aujourd’hui: 14h30, cérémonie d’ouverture, suivie de Nervous Breakdown (Ukraine); dès 16h30, Affari di famiglia (Italie), Ehpad Break (France), Aggrappati a me (Italie), Thudarcha (Inde), Rien que ça (France), Look (Iran), A contre temps (France).

Demain: de 14h à 15h30, La Marionnette (France), Muros da vida (Brésil), Seife (Italie); 16h30, L’entre-deux mondes des devenus sourds (France) avec sous-titre additionnel pour le public sourd et malentendant; 20h, My Apocalyptic Thanksgiving ( USA).

 

Lundi: 14h, Personne (France); 16h30, Making Sense (USA), 20h, Gilles, l’indestructible (France).

Mardi: dès 14h, Luciole (France), Soccer Boys (Brésil), Super-able (Philippines); de 17h à 19h, séance de dédicaces Livres comme l’air.

Mercredi: de 15h à 18h, cérémonie de clôture et palmarès de la 13e édition.

À noter que, cette année encore, pas besoin de réserver. Les billets, gratuits, seront distribués sur place, salle Gilbert-Fort. Et les premiers arrivés seront les premiers servis. Pour le public malvoyant et non voyant, l’audiodescription est proposée, avec des casques à disposition à l’entrée de la salle. Pour le public sourd et malentendant, les cérémonies d’ouverture et de clôture sont interprétées en langue des signes.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.