“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Candy Street impressionne

Mis à jour le 27/03/2019 à 10:14 Publié le 27/03/2019 à 10:14

Challenge Rainier-III

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Candy Street impressionne

Mercredi soir, se déroulait une nouvelle journée de foot à 7.

Mercredi soir, se déroulait une nouvelle journée de foot à 7. L’équipe de La Turbie qui affrontait Faggionato Real Estate a battu son adversaire du soir et ainsi accroché la quatrième place après deux matchs (Allo Monaco Renov compte un match de plus au compteur). Ce qui annonce un avenir plutôt positif pour les Turbiasques.

En première mi-temps, le match est serré mais aucun but n’est inscrit. Les frères Lorenzo et Léo Faggionato ainsi que leurs coéquipiers résistent. Après dix minutes de jeu, le match change de physionomie… Deux doublés sont inscrits pour La Turbie, par Olivier Desbouis et Julien Taormina, qui, à eux deux, ont assommé leurs adversaires.

Malgré une très bonne phase de poule en championnat, Faggionato Real Estate est lanterne rouge de la poule Elite avec un point.

Dans la poule Premium, le leader affrontait son dauphin (Omnium Sport). Dans un match que tout le monde annonçait équilibré, ce fut tout le contraire. La faute à une équipe de Candy Street ultra-réaliste devant le but. Sur le terrain, deux hommes se sont particulièrement illustrés : Kévin Toso et Jérémy Coton. Le premier a inscrit un quintuplé et le second, un triplé. En ce moment, ces deux hommes portent leur équipe vers la victoire. Malgré tout, Candy Street a douté en première mi-temps. Toso a ouvert le score dès la 4e minute mais Sébastien Trifilio lui a répondu quelques instants plus tard. Mais c’est une nouvelle fois Toso qui éteignait les espoirs de victoire d’Omnium Sport avec un triplé, suivi d’un but de Coton. Peu avant la pause, Yannick Plent réduisait la marque (5-2).

En seconde période, les hommes de Michel Revelli ont lâché le match et c’est Coton (x2), Andréa Cascio, Valentin Raymond et Hugo Barilaro qui vont porter le score à 11-2. En fin de match, Steven Le Pallec a réduit le score avec un troisième but pour son équipe. Candy Street s’installe donc dans son fauteuil de leader et continue d’impressionner ses adversaires.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.