“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Canalisation échouée : Ça ne se reproduira pas

Mis à jour le 30/10/2018 à 05:05 Publié le 30/10/2018 à 05:05
Ce tuyau était stocké à douze mètre sous la surface de la mer. Il y retournera très prochainement mais, cette fois, il sera solidement fixé.

Ce tuyau était stocké à douze mètre sous la surface de la mer. Il y retournera très prochainement mais, cette fois, il sera solidement fixé. Jean-François Ottonello

Canalisation échouée : Ça ne se reproduira pas

Le tuyau de 36 mètres de long échoué sur la plage du Larvotto était stocké, avec d'autres, sous l'eau depuis le printemps. Il retournera prochainement en mer, avec un arrimage renforcé

Depuis environ six mois, ce tuyau dormait tranquillement sous l'eau, au large du Larvotto, à une douzaine de mètres sous la surface, sans déranger personne. Peut-être même que certains habitants de la Grande Bleue y jouaient à cache-cache.

Depuis le printemps, il y a eu quelques coups de mer, les attaches ont bien tenu. Mais là, ça a été le coup de trop.

Et le tuyau flottant en polyéthylène de haute densité s'est fait la malle, pour prendre l'air sur le sable avant d'accomplir son destin sous-marin. « Cette canalisation fait partie de la boucle thermique qui alimente le Ni Box et le Casino, et qui doit être déviée dans le cadre de la construction de l'extension en mer », explique Christophe Hirsinger, directeur de Bouygues Travaux Publics Monaco.

En clair, c'est le tuyau qui sert à évacuer l'eau de mer qui a été préalablement pompée et qui sert à la pompe à chaleur. Actuellement, cette évacuation est au niveau du Fairmont, et devra être déviée vers le Larvotto.

« Sans doute pas avant la fin de la semaine »

« Nous étudions les moyens de renflouer cette canalisation et de l'enlever de cet endroit. Mais pour cela, nous attendons que la mer se calme, ce ne sera sans doute pas avant la fin de semaine », détaille Christophe Hirsinger.

En attendant les équipes de Bouygues ne se sont pas tournées les pouces : « Malgré les conditions météos, on est allé vérifier que les autres canalisations étaient bien arrimées, et les fixations ont été renforcées. Un tel événement ne se reproduira pas ». À plus forte raison parce que ces gros tuyaux devraient être mis en place d'ici la fin de l'année.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct